Enseignement supérieur : l’Église évangélique du Congo au centre d’une thèse de doctorat unique

2
Enseignement supérieur : l’Église évangélique du Congo au centre d’une thèse de doctorat unique
Enseignement supérieur : l’Église évangélique du Congo au centre d’une thèse de doctorat unique

Africa-PressCongo Brazzaville. Intitulée « L’Église évangélique du Congo : l’éthos protestant à l’épreuve des pratiques du “monde” et des mutations sociales », la thèse de doctorat unique de Richard Macaire Lengo a été soutenue à l’auditorium de la grande bibliothèque de l’université Marien-Ngouabi.

Portée essentiellement sur la mutation de l’ethos au Congo-Brazzaville, avec pour champ d’étude l’Église évangélique du Congo, la thèse de Richard Macaire Lengo, docteur en sociologie à la Faculté des lettres, arts et sciences humaines de l’université Marien-Ngouabi (UMNG) de Brazzaville, a été dirigée par Régine Tchicaya-Oboa, maître de conférences à cette université.

Cette thèse consiste, en effet, en une analyse historico-comparative entre l’église protestante d’hier et celle d’aujourd’hui. L’objectif général étant d’identifier les facteurs de l’expansion des logiques du « monde » au sein de l’Église évangélique du Congo aujourd’hui, ainsi que d’expliquer comment la conjonction de ces facteurs ainsi identifiés contribue à la mutation de l’éthos protestant. Cette thèse s’est proposée d’analyser les mécanismes déterminant la mutation de l’éthos protestant au Congo. L’enjeu théorique étant de comprendre comment une organisation chargée de gérer les biens de salut, reposant sur un code moral strict et qui vise à convertir le monde, est devenue le lieu où se développent des comportements « déviants » reflétant les logiques du « monde ». Au bout du compte, la mutation de l’ethos protestant constitue un phénomène global.

« Nous sommes partis du constat sur la prolifération des comportements déviants et des pratiques dites du “monde” au sein de cette organisation ecclésiale, avec comme corollaire la mutation de l’ethos protestant. Cette situation tranche avec l’ère du “kedika” aussi appelée l’époque des “Ba tata” où il y avait manifestement la matérialisation de l’ethos protestant, la mise en avant du rigorisme protestant. Eu égard à ces considérations et pour mener à bien notre recherche, nous nous sommes posés la question de savoir pourquoi l’éthos protestant, caractéristique intrinsèque des chrétiens de l’Église évangélique du Congo, s’est-elle aujourd’hui délitée ? »

, a déclaré l’impétrant.

De ce questionnement, l’hypothèse de cette réflexion est formulée ainsi qu’il suit : la mutation de l’ethos protestant est imputable aussi bien aux mutations sociales affectant l’ensemble de la société congolaise, lesquelles sont confortées par l’effondrement du contrôle social et moral dans un environnement mondial effervescent, que par les pesanteurs économiques conduisant à la conversion de l’éthos de vocation en un éthos de professionnalisation ou de fonctionnariat au sein de l’ l’Église évangélique du Congo, a indiqué Richard Macaire Lengo.

Au terme de cette analyse, l’hypothèse de recherche a été largement confirmée. En effet, sur 261 personnes constituant l’échantillon, 204, soit 78,16%, affirment que la mutation de l’ethos protestant s’explique par le manque de vocation des serviteurs dû à la conversion de l’ethos de vocation en un ethos de professionnalisation résultant du chômage endémique, de la pauvreté ou de la précarité économique des acteurs sociaux. 42 enquêtés, soit 16,09%, estiment que la mutation de l’ethos protestant est due aux effets pervers de la multiplicité des instances de socialisation sur le comportement des acteurs sociaux. Douze personnes interrogées, soit 4,59%, expliquent la mutation de l’ethos protestant par l’intellectualisation du ministère pastoral, l’effritement de l’image des hommes de Dieu ainsi que par l’inadaptabilité des prêches par rapport au contexte actuel.

A l’issue de la soutenance, le jury présidé par Joseph Tonda, professeur de l’université Omar Bongo de Libreville, a attribué la mention « Très honorable » à Richard Macaire Lengo.

Né le 6 mai 1972 à Bokagna, dans la sous-préfecture de Makoua, Richard Macaire Lengo est détenteur du doctorat unique en sociologie à l’université Marien-Ngouabi de Brazzaville avec mention très honorable, courant cette année 2021. Enseignant-chercheur à cette université depuis septembre 2016 avec comme attribution principale la dispensation de certains enseignements et l’encadrement des étudiants en travaux dirigés dans les domaines de sa compétence.

Richard Macaire Lengo a suivi également une formation en logistique et approvisionnement, en gestion comptable, en banque et caisse, en planification et gestion budgétaire donnée par le cabinet Poca Consulting du 4 février au 13 mars 2013.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here