Cinéma : « L’accord », un film sur les violences faites aux femmes

7
Cinéma : « L’accord », un film sur les violences faites aux femmes
Cinéma : « L’accord », un film sur les violences faites aux femmes

Africa-Press – Cameroun. « L’accord » est un film pour éveiller et conscientiser davantage sur le dynamique et l’engagement commun pour lutter contre les violences faites aux femmes en Afrique. En d’autres termes, c’est un cri de mobilisation, un appel à la vraie action pour briser le silence, faire changer les mentalités et garantir aux femmes la jouissance de leurs droits.

Lauréat du prix mention sociale du jury au festival du film africain de Luxor 2022, “L’accord”, ce long métrage de 95 mn du réalisateur camerounais Franck Thierry Léa Malle, produit par Canal+, a donné, lors de sa projection le 29 avril dernier dans la salle canal Olympia de Poto-Poto, à Brazzaville, des frissons à certains adolescentes, parents et acteurs engagés dans la promotion des droits de la femme.

Le film retrace l’histoire de Flora, une jeune fille de quartier défavorisé retrouvée droguée et violée lors d’une fête organisée par son petit ami Cédric, qui vit dans un quartier résidentiel. Pour éviter un scandale, les parents de Cédric proposent à ceux de Flora une forte somme d’argent pour un accord de confidentialité. Alors que vont décider les parents ? Faire éclater la vérité ou sortir de la misère ?

Ce film traitant d’un drame social avec justesse et émotion est le deuxième long-métrage de Franck Thierry après « Innocente », plaidoyer âpre à l’égard des femmes battues, récompensé par le prix du jury au festival Africlap en 2021. “L’accord” offre des premiers rôles aux jeunes talents camerounais tels que Vanessa Ambassa et Jakim Touwole. A leurs côtés, on retrouve les comédiens Therèse Ngono, Reine Mpouadina, Antony Ndeuch, Moussa Sindjeh, Benezer Kepombia. Lorsqu’on tourne les regards vers la situation des filles en Afrique, on note aujourd’hui qu’ une fille sur trois est abusée. Donc, il y a des milliers de filles qui n’ont pas l’opportunité de jouir de leurs droits, d’accomplir leur potentiel, de s’épanouir et surtout de pouvoir contribuer au développement de leur pays, de leur communauté.

Ce film est rempli de messages, d’émotions et constitue un cri de cœur, un appel à la responsabilité de chacun face au phénomène de violences faites aux femmes, car ce n’est pas une lutte à gagner seul, il faudrait l’implication des médias, des leaders politiques et religieux, des institutions, des jeunes hommes et femmes mobilisés et engagés pour la cause. Cette fiction est aussi un appel à tout le monde de pouvoir s’engager pour briser le silence et apporter une joie, un bonheur et plus d’opportunités aux femmes qui, malheureusement jusqu’à présent, ne bénéficient pas de tous les droits.

« Après “Les trois lascars”, nous sommes heureux d’avoir soutenu Franck Thierry Léa Malle dans la production de ce long-métrage et maintenant nous nous engageons dans sa distribution dans les salles Canal Olympia. “L’accord” bénéficiera ainsi, comme il le mérite, de l’exposition la plus large possible. Partenaire historique du cinéma africain, Canal + est fier de soutenir la création cinématographique sur le continent en produisant désormais près de quinze longs-métrages par an », a déclaré Fabrice Faux, directeur des chaînes et contenus de Canal + international, dans un communiqué.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here