Prix orange du livre en Afrique 2022 : les ouvrages finalistes connus

1
Prix orange du livre en Afrique 2022 : les ouvrages finalistes connus
Prix orange du livre en Afrique 2022 : les ouvrages finalistes connus

Africa-Press – Cameroun. Au total, trente-neuf éditeurs issus des quatre coins du continent africain avaient eu le privilège de présenter cinquante-sept livres.

Pour la finale du Prix orange du livre en Afrique 2022, le jury n’a retenu que six ouvrages écrits par des auteurs originaires du Bénin, du Cameroun, de la Tunisie, du Mali et de la Mauritanie.

Six comités de lecture rassemblant en tout une centaine de lecteurs aux profils variés, issus de quinze pays d’Afrique francophone, se sont enfin prononcés sur les finalistes de la quatrième édition du Prix orange du livre en Afrique, dont le lauréat sera dévoilé en fin juin.

Au nombre des ouvrages en finale, on compte « Colorant Félix » du Béninois Destin Akpo, publié aux éditions Savanes du continent, qui rassemble des contes, des proverbes, des chansons, des cours d’histoire, etc. Et en bonus, une bonne dose d’humour comme seuls savent en servir les ivrognes, là-bas, sous l’arbre à palabres. Prêtre du diocèse de Lokossa au Bénin et passionné de littérature, Destin tient un blog, Biscottes littéraires, qui rassemble des milliers de lecteurs. « Colorant Félix » est son premier roman.

Mbarek Ould Beyrouk, auteur du livre « Le silence des horizons », publié aux éditions Elyzad, est né à Atar dans le nord de la Mauritanie. Avec plusieurs romans et nouvelles à son compte, il est aujourd’hui reconnu comme l’une des plumes essentielles de la littérature du continent africain. Dans « Le silence des horizons », Beyrouk nous emporte aux confins du désert, dans un décor majestueux pour y vivre une aventure tour à tour enquête policière, émouvante introspection, conte contemporain.

Publié aux éditions La Sahélienne, « Le livre d’Elias » de Chab Touré, auteur malien, fait également partie de la finale du Prix orange du livre. Professeur d’esthétique, galeriste, acteur reconnu de la scène artistique malienne, Chab raconte dans ce premier roman la peur, le désespoir, la précarité de toute chose et la perte de sens, quand on vit dans un pays frappé par la folie du terrorisme.

Par ailleurs, on relève « Le Prix du cinquième jour » de la Tunisienne Khaoula Hosni, publié aux éditions Arabesques. Dans cet ouvrage, elle bouleverse les codes de l’intrigue amoureuse pour mieux traiter, en filigrane, de la condition de la femme, mais surtout susciter la réflexion sur un sujet condamné par la religion, la tradition, la loi et les hommes : l’homosexualité. Khaoula Hosni a déjà publié six romans et deux recueils de nouvelles et obtenu de nombreux prix en Tunisie.

Autre ouvrage en finale, « Maguia ou le prix de la liberté » de la Camerounaise Lorance-K. Publié aux éditions La jeune plume, son premier roman raconte l’histoire d’une femme qui, de son enfance à l’âge adulte, au fil des années, des avanies et des déceptions, apprend à ses dépens que la liberté, le sexe et les hommes ne sont pas les pierres angulaires du bonheur. Dans ce roman où l’héroïne est une nouvelle figure de la Madeleine biblique, l’auteure questionne la responsabilité des parents et plus largement de la société.

Enfin, le dernier ouvrage en lice est celui du Tunisien Yamen Manaï, intitulé « Bel abîme », publié aux éditions Elyzad. A travers ce roman, l’auteur prend la voix d’un adolescent détruit et révolté pour dénoncer avec fougue et virulence une société tunisienne injuste. Ingénieur spécialisé dans les nouvelles technologies, Yamen Manaï se positionne surtout comme l’une des nouvelles grandes voix de la littérature francophone, récompensé par de nombreux prix littéraires dont le Prix des cinq continents de la francophonie pour « L’Amas ardent », publié en 2017.

Notons que le lauréat du Prix orange du livre en Afrique 2022 recevra une dotation de 10 000 euros et bénéficiera d’une campagne de promotion de son ouvrage. Les éditeurs des livres finalistes bénéficieront quant à eux de rencontres professionnelles élaborées avec l’Alliance internationale des éditeurs indépendants en fonction de leurs besoins exprimés.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here