France-Cameroun: ce qui est contenu dans le nouvel accord de défense signé

6
France-Cameroun: ce qui est contenu dans le nouvel accord de défense signé
France-Cameroun: ce qui est contenu dans le nouvel accord de défense signé

Africa-PressCameroun. La République du Cameroun et la France partagent depuis des lustres un partenariat militaire solide et fructueux. Réunis dans la salle des Actes du ministère de la Défense le 23 septembre dernier, les deux pays se sont engagés à renouer et resserrer leurs liens dans une ambiance conviviale et fraternelle.

Une fois les hymnes nationales exécutées, des parapheurs ont été signés et échangés entre le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo et l’ambassade de France au Cameroun, Christophe Guilhou.

Ces conventions mises à jour visent à répondre aux besoins actuels à nature évolutif du Cameroun. Ces deux conventions différentes en leur sens ont pour dénominateur commun, la défense et la sécurité. La première, cadrée sur l’appui de la France en matière de l’action de l’Etat en mer, pour un renforcement idoine des capacités.

Joseph BETI ASSOMO a notifié la place de la France dans ce domaine maritime, « La France accompagne le Cameroun dans sa stratégie nationale de sécurisation maritime. Le commandement et l’organisation de notre marine, le renforcement des capacités des centres de formations et d’entraînements de la marine » a-t-il rappelé.

Outre cette convention, une autre centrée sur le fonctionnement de l’Ecole Supérieure Internationale de guerre de Yaoundé, dans le but de renforcer l’expertise des enseignements de cette prestigieuse école qui forme les hauts responsables du Cameroun et de ses partenaires et qui vise à « à faire acquérir aux officiers stagiaires les méthodes de planification interarmées de niveau coopératif et leur donner les clés de compréhension d’environnement politique et sécuritaire régionale », a souligné l’ambassadeur. Cette école de guerre qui accueille des officiers de divers horizons fait la fierté du Cameroun car elle constitue un modèle de partenariat exemplaire entre le Cameroun et la France. Ce partenariat s’inscrit dans une vision commune de maintenir la paix, la France apporte son soutien au Cameroun dans divers domaines, « outre ces deux domaines, la France nous apporte entre autre, son concours dans la lutte des engins explosifs improvisés, la formation et la spécialisation de nos militaires dans les domaines aussi variés que la santé militaire, la lutte contre le terrorisme, la piraterie maritime (…) », a confié le Mindef.

De la sorte, la cérémonie du 23 septembre est le prolongement du renouvellement des accords gouvernementaux entre la France et le Cameroun, dans le domaine militaire à être présidé par le ministre délégué à la Présidence, chargé de la Défense, Joseph BETI Assomo, en présence du secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des anciens combattants et des victimes de guerres, Koumpa Issa ; de l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou ; du secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé de la gendarmerie nationale, Galax Yves Landry Etoga ; du général des corps d’armées René Claude Meka; des officiers généraux, entre autres. Soulignons-le, cette coopération riche et diversifiée avec le Cameroun, date du 21 mai 2009. Elle vise à maintenir, renforcer la paix et la sécurité. Ces conventions signées viennent remplacer les deux dernières arrivées à expiration et interviennent à point nommé au moment où le Cameroun fait de plus en plus face à la recrudescence des attaques terroristes et au lendemain de la visite du ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo dans le Nord-Ouest Cameroun, une zone à turbulence.

Satisfait de cette collaboration dynamique et du renouvellement des conventions, le ministre de la Défense a exprimé le souhait de voir ce partenariat demeurer solide, « nous redoutons nullement que cette coopération se poursuivrait dans le futur pour le bien de nos deux peuples respectifs, dans le respect de la souveraineté de chacune des parties ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here