Succession de Biya: vers une coalition élargie pour l’alternance au Cameroun ?

2
Succession de Biya: vers une coalition élargie pour l’alternance au Cameroun ?
Succession de Biya: vers une coalition élargie pour l’alternance au Cameroun ?

Africa-PressCameroun. Mettons-nous à la place des pontes du régime qui contrôlent toute l’administration publique et entreprises publiques camerounaise, qui contrôlent tous les appareils sécuritaires du pays, qui contrôlent les organisations professionnelles, contrôlent les hommes d’affaires opérateurs économiques et savent qu’un seul décret réduit à néant un milliardaire du secteur privé, ces pontes du régime qui ont volé des milliards et entendent perpétuer le système à travers leurs progénitures.

Mettons-nous à leurs place et imaginons ce qu’ils sont capables de faire pour conserver ce pouvoir. Même dans les rêves, une formation politique ne réussira jamais toute seule à défaire ce régime, aucun parti politique nulle part dans le monde a réussi à faire tomber une dictature, c’est le fruit d’une coalition élargie. Le dire ce n’est pas déstabiliser un opposant.

L’enjeu aujourd’hui c’est l’après Biya. Une chose est certaine, un candidat consensuel avec l’aval des réseaux français et chinois sera choisi pour perpétuer le système et garantir leurs intérêts. Tout peut arriver avant 2022. Qu’est-ce qu’on fait ? On reste là à célébrer un leader d’opposition dans une société divisée malgré son potentiel en ressources humaines favorable au changement ou on s’organise pour les mettre tous ensemble autour d’une dynamique d’alternance ?

Une coalition élargie de la société civile a pour but de fédérer toutes les personnalités ressources capables d’apporter une contribution importante à la dynamique de changement et dans le cas du Cameroun il faut des personnalités d’envergures ayant une notoriété tant sur le plan national qu’international.

Ce n’est pas un parti politique qui a envoyé les sénégalais dans la rue après l’arrestation de Sonko, réveillons–nous.

Nous ne sommes pas en campagne présidentielle, et l’enjeu aujourd’hui n’est plus de prouver que tel candidat est meilleur que l’autre, mais de mettre fin au système, le reste c’est après.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here