Cameroun-Adamaoua : près d’un milliard et demi pour entretenir 168,50 km de routes en 2022

0
Cameroun-Adamaoua : près d’un milliard et demi pour entretenir 168,50 km de routes en 2022
Cameroun-Adamaoua : près d’un milliard et demi pour entretenir 168,50 km de routes en 2022

Africa-Press – Cameroun. Ces projets routiers concernent plus précisément l’entretien de sept (07) routes communales et la construction de cinq (05) ouvrages d’art répartis dans les cinq départements de la région et au profit de certaines communes.

Les projets d’entretien du réseau communal de la région de l’Adamoua financés par les ressources Fonds Routier pour l’exercice 2022, portent sur un linéaire total de 168,50 km et couvrent 64 ml d’ouvrages d’art.

D’après le ministère des Travaux publics, pour leur mise en œuvre, un montant de 1 478 800 006 FCFA a été mobilisé pour la réalisation des travaux et 51 200 000 FCFA alloués à la surveillance technique par le Ministère des Travaux publics, ligne du Fonds routier.

Ces projets routiers concernent plus précisément l’entretien de sept (07) routes communales et la construction de cinq (05) ouvrages d’art répartis dans les cinq départements de la région et au profit de certaines communes.

Entre autres, dans le département de la Vina, six projets sont programmés. Dans le département de Mayo Banyo, un ouvrage d’art relatif à la construction d’un pont définitif sur la rivière Mayo Dembesse au point kilométrique 33+200, du tronçon Banyo Boudjounkoura (15 ml) dans l’arrondissement de Banyo, est envisagé.

Aussi, dans le département de Djerem, la Commune de Ngaoundal bénéficie de la construction d’un pont définitif sur la rivière Mayo Mbong, au point kilométrique 5+200 de la route Inter N6 (Betara)- Gongo-Mbong ((18 ml) dans la Commune de Ngaoundal.

Quant au département de Faro et Deo, deux projets relatifs à la construction d’un pont en béton armé sur le Mayo-Tagouri au point kilométrique 14+200, sur la route communale Galim-Tignère à Wogomdou dans la commune de Galim-Tignère et à l’entretien de la route communale carrefour Kodjoli-Kolou-Limite Faro vers Poli dans l’arrondissement de Kontcha, sont prévus.

« A terme, la réalisation de ces travaux sur les routes du réseau communal, va permettre l’amélioration des conditions générales de vie des populations du fait du désenclavement des bassins de production agricole et bovine et la fluidification du transport des biens et des personnes dans région de l’Adamaoua », souligne le Mintp.

Les projets d’entretien du réseau communal de la région de l’Adamoua financés par les ressources Fonds Routier pour l’exercice 2022, portent sur un linéaire total de 168,50 km et couvrent 64 ml d’ouvrages d’art.

D’après le ministère des Travaux publics, pour leur mise en œuvre, un montant de 1 478 800 006 FCFA a été mobilisé pour la réalisation des travaux et 51 200 000 FCFA alloués à la surveillance technique par le Ministère des Travaux publics, ligne du Fonds routier.

Ces projets routiers concernent plus précisément l’entretien de sept (07) routes communales et la construction de cinq (05) ouvrages d’art répartis dans les cinq départements de la région et au profit de certaines communes.

Entre autres, dans le département de la Vina, six projets sont programmés. Dans le département de Mayo Banyo, un ouvrage d’art relatif à la construction d’un pont définitif sur la rivière Mayo Dembesse au point kilométrique 33+200, du tronçon Banyo Boudjounkoura (15 ml) dans l’arrondissement de Banyo, est envisagé.

Aussi, dans le département de Djerem, la Commune de Ngaoundal bénéficie de la construction d’un pont définitif sur la rivière Mayo Mbong, au point kilométrique 5+200 de la route Inter N6 (Betara)- Gongo-Mbong ((18 ml) dans la Commune de Ngaoundal.

Quant au département de Faro et Deo, deux projets relatifs à la construction d’un pont en béton armé sur le Mayo-Tagouri au point kilométrique 14+200, sur la route communale Galim-Tignère à Wogomdou dans la commune de Galim-Tignère et à l’entretien de la route communale carrefour Kodjoli-Kolou-Limite Faro vers Poli dans l’arrondissement de Kontcha, sont prévus.

« A terme, la réalisation de ces travaux sur les routes du réseau communal, va permettre l’amélioration des conditions générales de vie des populations du fait du désenclavement des bassins de production agricole et bovine et la fluidification du transport des biens et des personnes dans région de l’Adamaoua », souligne le Mintp.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here