Cameroun – Procédures de Dédouanement: Le ministre des Finances Louis Paul Motaze annonce la mise en place des magasins de stockage dans les prochains jours

2
Cameroun - Procédures de Dédouanement: Le ministre des Finances Louis Paul Motaze annonce la mise en place des magasins de stockage dans les prochains jours
Cameroun - Procédures de Dédouanement: Le ministre des Finances Louis Paul Motaze annonce la mise en place des magasins de stockage dans les prochains jours

Africa-PressCameroun. Dans un communiqué signé le 21 avril 2021, le ministre des Finances (MINFI), Louis Paul Motaze, annonce la mise en place des magasins de stockage dans les prochains jours au Cameroun.

D’après le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 3 mai 2021, ce communiqué du MINFI s’appuie sur le Code des douanes CEMAC et le décret du Premier ministre du 14 novembre 2016 précisant les modalités de mise en place et de développement des magasins et aires de dédouanement extérieurs (MADE). Il «offre la possibilité d’aménager et d’exploiter ces espaces sur la plateforme logistique de Ngaounderé», peut-on lire. Ces magasins et aires de dédouanements extérieurs permettront aussi de fluidifier les échanges commerciaux et désengorger les places portuaires.

D’après notre confrère, la note précise aussi que cette opération visant à réduire les délais et coûts de passage des marchandises, a pour corollaire, la décentralisation du dédouanement desdites marchandises suivant les procédures définies par l’administration douanière.

Pour Gasper Konneh Neba, chef de la Division des études de la facilitation des échanges et de la gestion des risques à la direction générale des douanes: «dans le but de soutenir les initiatives visant à offrir des facilités opérationnelles et logistiques aux marchandises en transit ou destinées au territoire national, notamment dans le septentrion, une résolution de mettre en place une plateforme logistique à Ngaoundéré avait été prise lors de la réunion ministérielle conjointe (Cameroun et Tchad) de concertation tenue en mai 2015. A la suite de cette concertation, le ministre des Finances a engagé des démarches avec les diverses autorités et les opérateurs économiques de la région de l’Adamaoua pour matérialiser cette opération», lit-on.

Le quotidien relève également que les indicateurs de performance d’un port reposent essentiellement sur les délais et les coûts de passage des marchandises. Mais, il est important de rappeler que «Ngaoundéré n’est pas la seule ville concernée, les Made sont construits ou aménagés dans les zones logistiques dédiées, notamment aux sites prédéterminés par les ministères en charge des affaires foncières, de l’Aménagement du territoire en liaison avec les douanes, collectivités territoriales décentralisées sans oublier les zones attenantes aux installations portuaires, aéroportuaires, routières et ferroviaires», peut-on lire.

Wilfried ONDOA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here