Commerce extérieur : malgré une perte des parts de marché, la Chine reste le premier fournisseur du Cameroun en 2022

2
Commerce extérieur : malgré une perte des parts de marché, la Chine reste le premier fournisseur du Cameroun en 2022
Commerce extérieur : malgré une perte des parts de marché, la Chine reste le premier fournisseur du Cameroun en 2022

Africa-Press – Cameroun. Investir au Cameroun) – Selon le récent rapport de l’Institut national de la statistique (INS) sur le commerce extérieur en 2022, la Chine conserve sa première place en tant que premier fournisseur du Cameroun. Le montant des produits importés par le Cameroun depuis la Chine s’élevait à 775,8 milliards de FCFA cette année-là, représentant 15,8% du total des importations, selon la même source. Malgré sa position dominante, l’empire du Milieu a perdu 1,2% de parts de marché par rapport à l’année précédente. En 2021, la Chine occupait la première place avec un poids de 17%, le même niveau de parts de marché qu’en 2020.

Source: INS, DGD/MINFI

Le rapport précise que le Cameroun importait principalement de la Chine des machines et appareils mécaniques, des métaux communs, des produits chimiques, des matières plastiques, du matériel de transport, des ouvrages en pierre et des insecticides. Cette diversification souligne la variété des biens importés de l’un des principaux partenaires commerciaux du Cameroun. Les importations du Cameroun proviennent de 190 pays et sont évaluées à 4911,4 milliards de FCFA en 2022.

A l’inverse, la Chine ne représente que le 6e client du Cameroun avec un total de 173,2 milliards de FCFA de produits exportés en 2022, soit 5% des exportations du pays (contre 25,8% en 2021). Elle a perdu sa place de première au profit des Pays-Bas qui s’imposent comme le premier client du pays avec 26,8% de parts de marché pour des produits d’une valeur de 932,1 milliards de FCFA importés du Cameroun au cours de cette période. Ce pays européen gagne ainsi 14 points de pourcentage, tandis que la Chine perd plus de 20 points par rapport à l’année précédente.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here