Électricité : le Cameroun met en service une nouvelle ligne de transport de 225 KV pour mieux desservir les trois régions de l’Ouest

6
Électricité : le Cameroun met en service une nouvelle ligne de transport de 225 KV pour mieux desservir les trois régions de l’Ouest
Électricité : le Cameroun met en service une nouvelle ligne de transport de 225 KV pour mieux desservir les trois régions de l’Ouest

Africa-Press – Cameroun. Investir au Cameroun) – Le 5 juillet 2022, le ministre de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, a procédé à la mise sous tension de la nouvelle portion (Nkongsamba-Bafoussam) de la ligne de transport de 225 KV entre Bekoko (Littoral) et Bafoussam (Ouest). Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les populations et les industries installées dans les régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et de l’Ouest du pays, dont la desserte en électricité va s’améliorer grâce à cette infrastructure de transport.

« Avant cette nouvelle ligne de transport, les régions de l’Ouest, du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et du Littoral faisaient face à une instabilité du plan de tension. Cette situation impactait la qualité de la desserte en énergie électrique aux ménages et entreprises, et par conséquent, obérait les perspectives de développement des réseaux de distribution. Sa mise en service engendrera comme bénéfices directs l’augmentation du transit d’énergie vers les régions de l’Ouest, du Sud-Ouest et Nord-Ouest, et la réduction des occurrences de baisse de tension dans les ménages et entreprises de ces régions », explique Eneo, le concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun.

En plus de l’amélioration de la desserte et de la possibilité de développer désormais le réseau de distribution au moyen de nouveaux investissements projetés par Eneo, apprend-on, cette nouvelle ligne de transport va contribuer à améliorer l’équilibre financier du secteur de l’électricité dans le pays, à la faveur de l’arrêt des centrales thermiques de Bamenda (Nord-Ouest) de 20 MW et de Bafoussam (Ouest).

Concrètement, ces mises en arrêt permettront de réaliser d’importantes économies sur les achats des combustibles. Dans le même temps, et toujours pour le bonheur des finances du secteur, la centrale thermique de Limbe (Sud-Ouest), d’une capacité de 80 MW, ne sera désormais sollicitée qu’à 50%, indique Eneo.

Financés par l’État du Cameroun et un prêt d’Eximbank India, pour un montant total de 59 milliards de FCFA, les travaux réalisés par la société indienne Kaltaparu ont concrètement consisté en la construction d’une ligne de 225 KV (très haute tension) entre les villes de Nkongsamba et Bafoussam (Bekoko-Nkongsamba étant déjà en 225 KV, NDLR). Ceci, à côté de la ligne de 90 KV existante, et dont les capacités étaient devenues insuffisantes.

BRM

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here