Cameroun : enjeux du 7è congrès de l’UNDP du 05 au 06 mars 2022

7
Cameroun : enjeux du 7è congrès de l’UNDP du 05 au 06 mars 2022
Cameroun : enjeux du 7è congrès de l’UNDP du 05 au 06 mars 2022

Africa-Press – Cameroun. L’élection de nouveaux dirigeants de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp) est au centre du conclave qui s’ouvre le 05 mars 2022 au Palais des Congrès de Yaoundé.

Qui succèdera à Maïgari Bello Bouba à la tête de l’Undp ? Dans l’esprit des militants du parti, la question ne se pose pas ! Tout de même, l’évidence sera confirmée ou non au plus tard le soir du dimanche 06 mars 2022. Ce sera au terme du 7è Congrès ordinaire du parti fondé le 09 février 1991 par l’actuel président national, par ailleurs ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs.

30 ans après son premier Congrès ordinaire tenu à Garoua et cinq ans après le 6è Congrès tenu au Palais des Congrès de Yaoundé, l’Undp se réunit de nouveau en Congrès ordinaire dont les enjeux sont divers.

D’abord, il s’agira de renouveler les dirigeants à la tête du parti et au sein des organes centraux de ce dernier. A ce sujet, les congressistes vont procéder à l’élection du nouveau président national du parti, poste clé occupé depuis janvier 1992 par son fondateur Maïgari Bello Bouba, qui par ailleurs a été le premier Premier ministre sous le règne du président Biya (du 06 novembre 1982 au 22 août 1983). Ensuite, ils vont choisir les nouveaux membres du Comité central et du Conseil national du parti.

La phase électorale se poursuivra au cours de la réunion du Comité centrale qui se tiendra lors du Congrès. Cette réunion aura pour objet de désigner les membres du bureau politique et les vices- présidents du Comité central. Le renouvellement des dirigeants débouchera sur l’élection des membres des Comités directeurs des conventions nationales des femmes et des jeunes.

Ensuite, le président du parti saisira sans doute l’occasion pour rappeler les missions statutaires dévolues aux différents responsables du parti. De plus, ce Congrès national sera l’occasion pour le président national de décliner les progrès et les innovations du parti vieux de 31 ans et qui accompagne le gouvernement dans la mise en œuvre de la politique définie par le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc)

Enfin, cette rencontre d’envergure se tient au lendemain des élections régionales du 06 décembre 2020, des élections municipales et législatives du 09 février 2020. Ces échéances ont hissé l’Undp au second rang des partis politiques les plus représentatifs au Cameroun. En effet, l’Union nationale pour la démocratie et le progrès dirige 17 communes sur les 360 que compte le pays ; une mairie de ville sur les 14 (Ngaoundéré) et un exécutif régional. Le parti compte 05 sièges à l’Assemblée nationale, deux au Sénat.

Ainsi, les assises vont aussi constituer un cadre de ressourcement en vue d’un nouveau redéploiement du parti qui reste dans un statut quo.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here