Cameroun – Vie des partis politiques: Christian Fouelefack, secrétaire départemental de la fédération du MRC dans la Menoua (Ouest), démissionne du parti

3
Cameroun - Vie des partis politiques: Christian Fouelefack, secrétaire départemental de la fédération du MRC dans la Menoua (Ouest), démissionne du parti
Cameroun - Vie des partis politiques: Christian Fouelefack, secrétaire départemental de la fédération du MRC dans la Menoua (Ouest), démissionne du parti

Africa-PressCameroun. Christian Fouelefack, enseignant à l’université de Dschang, ne fait plus partie des militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). Celui qui jusqu’ici occupait la fonction de secrétaire départemental de la fédération du MRC dans la Menoua (Ouest) a démissionné du parti de Maurice Kamto, ce mardi 18 mai 2021.Sur le réseau social Facebook, l’universitaire a partagé la lettre de démission qu’il adressée à l’ancien candidat à la présidentielle 2018. Dans cette dernière, il ne précise cependant pas les raisons de son départ mais remercie tout de même ce dernier ainsi que ses anciens camarades du parti pour l’expérience qu’il a engrangée à leurs côtés.

«Compter parmi les passagers du train de la Renaissance a été un immense honneur pour moi. C’est ici que je descends dudit train. Une infinie reconnaissance à l’égard de tous ceux que j’ai rencontrés dans cette aventure: du militant au Président National en passant par le sympathisant. Je vous souhaite une bonne continuation et du courage. A très bientôt !», Peut-on lire dans ce manifeste.

Pour mémoire, Christian Fouelefack, enseignant d’histoire, a été arrêté le 26 janvier 2019 dans le cadre des marches blanches organisées par le MRC pour protester contre les résultats de la présidentielle 2018. Il a passé 8 mois en prison à Yaoundé en compagnie de Maurice Kamto et certains militants du MRC. Libéré le 8 octobre 2019, il a été accueilli en héros par les partisans du MRC dans le département de la Menoua. La démission de ce cadre du parti, intervient quelques mois après celle de Célestin Djamen, qui a officialisé son départ du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun en décembre 2020. L’homme politique , ancien transfuge du SDF, est désormais le président national de son propre parti: L’Alliance patriotique et républicaine (APAR).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here