Nouvelles revelations sur la demission d’Espoir Biyong du Pcrn

9
Nouvelles revelations sur la demission d’Espoir Biyong du Pcrn
Nouvelles revelations sur la demission d’Espoir Biyong du Pcrn

Africa-PressCameroun. •Sa démission était attendue au sein du Pcrn

•Il s’était déjà mis en marge des activités du parti depuis les élections régionales

•Il été remercié pour sa participation à la promotion du cabralisme

La démission d’Espoir Biyong du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale a été relativement fracassante pour l’opinion publique, mais très attendue en interne. Joseph E. Biyong a dit dans les réseaux sociaux démissionner du Pcrn. Par les mêmes réseaux, son ancien leader l’a remercié pour son aide et sa contribution à ce que les partisans de M. Libii appellent le cabralisme. L’officialisation du départ du 6e adjoint au maire de Douala 5e des rangs du Pcrn a en réalité tardé à arriver. L’homme de 34 ans s’était mis en marge des activités du parti depuis au moins les élections régionales de décembre dernier.

Le refus de déférer à une convocation

Interpellé par l’instance disciplinaire du Parti Crounis pour l Réconciliation nationale, Espoir Biyong avait refusé de déférer aux convocations d’une Commission de discipline départementale dans le Wouri qui lui reprochait ses saillies vindicatives dans les réseaux sociaux. « Il est allé jusqu’à prétendre qu’il n’y a personne au-dessus de lui », confie une source interne. Des discussions tenues dans un groupe WhatsApp à l’endroit de ses camarades dans le Littoral. Absent le jour de son audition, il a été mis en garde. La sanction a été validée par le président national. Un affront pour le maire qui sachant qu’il jouissait d’une proximité réelle avec Cabral Libii, pouvait compter sur lui malgré ses égarements. Blessé dans son honneur de militant extrêmement engagé dans les activités du parti, a fini par se radicaliser. Les tentatives de médiation pour l’amener à faire amende honorable ou à saisir les voies de recours sont restées lettre morte jusqu’à l’annonce de son départ définitif du parti sous la bannière duquel il a été élu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here