Cambriolage au Consupe : en colère, Paul Biya exige la vérité

3
Cambriolage au Consupe : en colère, Paul Biya exige la vérité
Cambriolage au Consupe : en colère, Paul Biya exige la vérité

Africa-PressCameroun. Quelques jours après que des ordinateurs et autres serveurs contenant des dossiers sensibles en rapport avec l’enquête menée par le Tcs sur la gestion des 180 milliards alloués à la riposte contre le Covid ont été emportés par des malfrats, le chef de l’Etat exige célérité et lumière à l’effet de mettre main sur les auteurs et potentiels commanditaires de ce vol.

Le Président de la République est en colère. Il veut voir clair dans ce curieux cambriolage survenu la semaine dernière au Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe) où des véhicules ciblés ont été vandalisés, des documents, des ordinateurs et autres serveurs contenant des éléments importants, en rapport avec l’enquête en cours au tribunal criminel spécial (Tcs) ont été emportés par des brigands. Des sources internes renseignent que des documents contenant des rapports de missions de contrôle menées dans certains départements ministériels dans le cadre de la gestion des fonds Covid, ont été volés.

Même si aucune communication officielle n’a jusqu’ici été donnée par cette institution spécialisée dans le contrôle de la gestion de la fortune de l’Etat, la situation semble inquiétante contrairement à ce que veulent laisser croire certains hauts responsables qui nient la commission d’un cambriolage dans cette institution.

« Nous avons interdiction de parler de ce sujet à des personnes externes. Mais, il faut dire que les documents qui étaient recherchés avaient déjà été transmis à la présidence de la République. Le chef de l’Etat a exigé que lumière et célérité s’opèrent dans ‘cette affaire qui, faut-il le rappeler, fait déjà l’objet d’une enquête », nous confie une source.

Selon notre informateur, le chef de l’Etat serait personnellement au fait de l’évolution de l’enquête qui a cours depuis quelques jours au Tes et au Consupe, en rapport avec la gestion des 180 milliards de Fcfa alloués au Cameroun dans le cadre de la riposte contre la pandémie du Covid-19. Si d’aucuns insinuent que ce coup de vol enregistré au Consupe n’est pas de nature à torpiller les enquêtes en cours, le Président de la République quant à lui veut la vérité sur ce curieux-cambriolage qui intervient à un moment bien précis. Autrement dit, que recherchaient ces bandits ? S’agit-il d’une coïncidence en rapport aux affaires qui font l’objet d’une enquête à la fois au Tes et au Consupe ?

Depuis le déclenchement de l’enquête ordonnée par le chef de l’Etat au sujet de la gestion de ces fonds, et le premier rapport de la chambre des comptes rendu public, c’est le branle-bas total. Règlement de comptes, accusations et contre-accusations alimentent les colonnes de certains journaux.

C’est à croire que les écarts énormes constatés dans la gestion de nombreux responsables au sein des départements ministériels et autres irrégularités observées dans l’attribution des marchés Covid, sont des lieux où des éléments de preuves sont attendus. Quoiqu’il en soit, ça sent le roussi au vue de nouvelles cellules en cours d’aménagement à la prison centrale de Konden-gui et au secrétariat d’Etat à la défense. Des sources habituées de dossiers d’envergure s’accordent à dire que de grosses proies frapperont certainement bientôt aux portes de ces maisons d’arrêt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here