Cameroun – Collectivités territoriales décentralisées: Déjà 100 jours pour les exécutifs régionaux !

2
Cameroun - Collectivités territoriales décentralisées: Déjà 100 jours pour les exécutifs régionaux !
Cameroun - Collectivités territoriales décentralisées: Déjà 100 jours pour les exécutifs régionaux !

Africa-PressCameroun. Les premières élections régionales au Cameroun ont eu lieu le 6 décembre 2020. Les premiers exécutifs régionaux ont officiellement été installés le 22 janvier dernier. Ainsi le 1er mai 2021, ils ont fêté leur centième jour.

En kiosque ce 3 mai 2021, le quotidien d’Etat Cameroon Tribune rapporte que les trois premiers mois de ces structures ont été consacrés à l’installation dans des locaux fonctionnels, même si l’on a constaté que le ministère de la Décentralisation et du Développement Local, qui assure la tutelle des collectivités territoriales décentralisées, avait pris les devants dans ce sens.

«Presque tous aujourd’hui sont installés dans leurs sièges, même si certains affichent l’ambition de se doter de locaux plus imposants. Sur le plan financier, les Conseils régionaux, devraient tenir au cours du mois qui commence, leurs premières sessions budgétaires. Celles-ci devront déclencher la mise en place d’un certain nombre de structures indispensables au fonctionnement des Conseils régionaux. De même que ces budgets vont permettre de commencer à donner de la visibilité à ces organes, même s’il est encore difficile, à ce stade de leur évolution, d’évoquer des projets en faveur des populations»

, peut-on lire dans les colonnes du journal.

«Il est également attendu l’adoption d’organigrammes-types, à l’instar de ceux qui sont en vigueur dans les communes aujourd’hui; l’adoption de règlement intérieur qui est de la compétence de la tutelle, chargée de faire des propositions en la matière. Sur le terrain, l’heure est aux premiers contacts entre les membres des exécutifs régionaux et les autres acteurs locaux, à l’instar des magistrats municipaux, les administrations sectorielles et même les partenaires au développement. Certains planchent déjà sur leurs plans de développement, en attendant la tenue des sessions budgétaires, qui vont leur permettre de se doter de budget-programme à l’instar de la plupart des structures de l’Etat»

, lit-on.

D’après notre confrère, au regard du calendrier du déploiement observé dans les dix exécutifs régionaux, même dans le Nord qui a perdu au passage son président, «on met les bouchées doubles pour que la première année d’exercice permette aux structures de prendre véritablement pied. Avant les premières réalisations qui viendront certainement donner le coup d’accélérateur attendu du processus de décentralisation».

Wilfried ONDOA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here