Cameroun – Opération Epervier: Selon ses avocats, l’ancien ministre Basile Atangana Kouna meurt de faim en prison

3
Cameroun - Opération Epervier: Selon ses avocats, l’ancien ministre Basile Atangana Kouna meurt de faim en prison
Cameroun - Opération Epervier: Selon ses avocats, l’ancien ministre Basile Atangana Kouna meurt de faim en prison

Africa-PressCameroun. Ecroué à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui depuis mars 2018, Basile Atangana Kouna a du mal à subvenir à ses besoins alimentaires. C’est du moins ce que ses avocats ont récemment indiqué devant le Tribunal Criminel Spécial (TCS), où l’ancien ministre de l’Eau et de l’Energie est jugé pour le détournement présumé de 1,2 milliard de FCFA alors qu’il était directeur général de la CAMWATER (2002-2011).

Dans son numéro du 28 avril 2021, l’hebdomadaire Kalara renseigne que le 14 avril, Maître Yossa, l’un des conseils de l’ancien membre du gouvernement, a sollicité le déblocage d’au moins deux comptes bancaires de son client, notamment ceux logés à la Société Générale et à la BICEC.

«C’est le compte salaire quand il était ministre. C’est l’argent des salaires qu’il a épargné, qu’il a travaillé. C’est le fruit de son épargne. Ça n’a rien à voir avec le corps du délit»

, a-t-il déclaré à l’audience avant d’ajouter: «en libérant ces comptes, ça lui permet de vivre. Ces comptes sont destinés à ses aliments. C’est sa pitance !».

L’avocat de M. Atangana Kouna rappelle qu’en mars 2018, le juge d’instruction avait procédé à la saisie et la mise sous scellés des biens et comptes bancaires de son client. Le solde des comptes mis sous scellés s’élève à 1,6 milliard de FCFA, soit une somme plus élevée que le 1,2 milliard de FCFA qu’il est accusé d’avoir détourné. «Lorsqu’on fait la somme, c’est un surplus d’au moins 400 millions de FCFA qui se dégage. Il y a suffisamment d’espèces saisies pour recouvrer le corps du délit», a argumenté Me Yossa.

Face à cette demande, le parquet avait sollicité et obtenu un renvoi pour le 21 avril afin de préparer son réquisitoire.

«Sept jours plus tard, le 21 avril, le représentant du parquet est plutôt apparu avec un air un peu embarrassé. Il va annoncer au tribunal qu’il ne présentera son réquisitoire qu’après l’intervention du ‘‘représentant désigné de la CAMWATER dans la procédure et premier témoin de l’accusation’’… Le tribunal a fixé trois jours d’audience pour entendre les témoins de l’accusation les 17, 18 et 21 juin prochain», informe Kalara.

Notre confrère rappelle que Basile Atangana Kouna passe en jugement aux côtés de son successeur à la CAMWATER, Jean William Sollo, qui, lui répond d’un supposé détournement de 3,8 milliards de FCFA.

«Dans ce dossier, le parquet et le Secrétaire Général à la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, font les mains et les pieds pour que le tribunal accède également à la requête de M. Atangana Kouna qui sollicite le déblocage de son coffre-fort logé à BGFI Bank afin de lui permettre de restituer l’intégralité de la somme de 1,2 milliard de FCFA au centre des poursuites afin de bénéficier d’un arrêt de la procédure judiciaire. Mais le tribunal a décidé de répondre à cette demande au moment de rendre son verdict final»

, précise le journal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here