Ce que Paul Biya attend des 10 gouverneurs des régions, selon Atanga Nji

11
Ce que Paul Biya attend des 10 gouverneurs des régions, selon Atanga Nji
Ce que Paul Biya attend des 10 gouverneurs des régions, selon Atanga Nji

Africa-PressCameroun. Au terme des deux jours des travaux marquant la première Conférence semestrielle, le ministre de l’Administration territoriale a instruit aux gouverneurs veille permanente sur la sécurité des hommes et des biens et encadrement de la mise en œuvre de la Décentralisation. Paul Atanga Nji a redit la détermination du Président Paul Biya à combattre tous les phénomènes qui troublent le pays et à ramener la paix au Nord-Ouest et au Sud-Ouest. Voici l’intégralité de son discours de clôture des assises le 15 juin 2021 à Yaoundé.

Messieurs les Gouverneurs de Région,

•Monsieur le Préfet du Département du Mfoundi,

• Monsieur le Maire de la Ville de Yaoundé,

• D i s t i n g u é e s personnalités,

•Mesdames et Messieurs.

Il m’est particulièrement agréable de présider ce jour, la cérémonie de clôture des travaux de la première Conférence semestrielle des Gouverneurs de Région, au titre de l’année 2021, dont la thématique générale portait sur : « Décentralisation et ordre public ». Je suis d’autant plus heureux, que les échanges qui ont ponctué cette rencontre ont été riches et édifiants, comme l’atteste le Rapport Général des travaux, dont lecture vient d’être donnée par Monsieur le Secrétaire Général du Ministère de l’Administration Territoriale. Dès lors, l’on peut se réjouir de la qualité et de la densité de la communication présentée conjointement par Monsieur le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense, chargé de la Gendarmerie Nationale et Monsieur le Délégué Général à la Sûreté Nationale, qui nous ont fait comme de tradition, l’amitié d’être des nôtres. Leurs exposés nous ont permis, comme instruit par le Président de la République, de faire le point de la situation sécuritaire de notre pays, au moment où le Cameroun reste confronté à certains défis sécuritaires et s’apprête à accueillir la grande fête du football africain.

Qu’il me soit permis de saluer les dispositions prises par les autorités administratives et les forces de défense et de sécurité en vue d’assurer le maintien de l’ordre dans nos villes et campagnes, et d’anticiper sur des éventuelles perturbations de l’ordre public. Dans le même sens, je voudrais remercier sincèrement Monsieur le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, pour sa communication relative à l’élection prochaine des membres de la Chambre d’Agriculture, des Pêches, de l’Elevage et des Forêts. A cet égard, je vous demande de veiller comme par le passé, à la bonne tenue de ce processus électoral, dont le but ultime est de donner un souffle nouveau à cette Chambre consulaire dont l’importance ne vous échappe guère.

•Messieurs les Gouverneurs,

• D i s t i n g u é e s personnalités,

•Mesdames et Messieurs, Les travaux qui s’achèvent aujourd’hui, nous ont également donné l’occasion d’apprécier l’état d’esprit général de la population à la veille de la fin de l’année scolaire 2020/2021, d’évaluer les mesures à prendre en 3 vue du relèvement des effectifs des élèves et des enseignants dans les différents établissements des Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest pour l’année scolaire prochaine. Par ailleurs, nos assises nous ont permis d’examiner le rôle de l’Autorité administrative dans la mise en œuvre de la décentralisation au Cameroun. Dès lors, je vous engage à jouer à fond votre rôle d’encadrement et d’appui-conseil auprès des collectivités territoriales décentralisées, afin qu’elles contribuent à l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035, comme l’appelle de tous ses vœux, son excellence monsieur Paul Biya, président de la République, Chef de l’Etat.

Messieurs les Gouverneurs, Mesdames et Messieurs, Comme nous l’avons tous constaté, beaucoup de travail a été fait sur ces différents tableaux. Mais, force est de constater que plusieurs défis restent à être relevés, notamment sur le front sécuritaire, les projets de développement, et la lutte contre le désordre urbain, avec un accent particulier sur l’activité des motos-taxis. S’agissant du cas particulier de l’exécution des projets de développement, je vous demande d’en assurer un suivi de proximité et de rendre compte sans délai des retards et des malfaçons relevés. Aucune complaisance ne devra être tolérée dans ce domaine.

Au plan sécuritaire, je voudrais vous engager, plus que par le passé, à veiller à ce qu’il y ait une synergie féconde entre les Autorités administratives, les Forces de Sécurité et les populations; le but étant de barrer la voie aux ennemis de la République. Pour cela, la recherche du renseignement prévisionnel devra demeurer au cœur de votre action. Ici aussi, la collaboration avec la population devra être recherchée en permanence. Comme je le disais à l’ouverture de nos travaux, une attention particulière et soutenue devra être accordée à la criminalité cybernétique, les vols à main armée, les braquages à domicile et dans les taxis, les prises d’otages avec demande de rançon, les sacs des femmes régulièrement arrachés par les bandits de grand chemin qui passent pour être des conducteurs de motos-taxis. Bref, il faut tordre le cou à la grande criminalité sous toutes ses formes. Dans cette perspective, je vous invite, Messieurs les Gouverneurs, à encourager les Autorités Administratives placées sous vos ordres, à multiplier et à densifier les tournées au sein de leurs Unités de commandement respectives.

En fait, plus que par le passé, elles doivent être des Autorités de terrain, mieux, des autorités de proximité. Par ailleurs, je vous encourage à rechercher sans relâche, une synergie d’action entre les Autorités administratives et les Chefs des exécutifs régionaux et municipaux. C’est dans cet esprit de cohésion que la lutte contre le désordre urbain pourra porter les fruits escomptés. Je vous engage à mener un combat déterminé contre toutes formes de drogues, et à lutter contre la vente illicite des médicaments. En effet, il est apparu que ces produits sont à l’origine de la criminalité tant décriée dans nos villes, campagnes et certains établissements scolaires. Par ailleurs, vous devrez poursuivre sans relâche, la lutte contre la détention illégale d’armes à feu. En conséquence, vous inviterez, toutes les personnes irrégulièrement détentrices de ces armes, à l’effet de les remettre sans délai, sous votre coordination, aux services de la gendarmerie ou de la police. Sur un autre plan, je vous exhorte à renforcer la lutte contre la propagation de la pandémie du COVID-19. Pour ce faire, le respect des mesures-barrières édictées par le Gouvernement de la République, doit rester de rigueur. La sensibilisation de la population devra être poursuivie. Dans le même sens, vous devez encourager la population à se faire vacciner. La vaccination n’est pas obligatoire, mais elle est utile pour freiner la propagation du virus. Messieurs les Gouverneurs, Tous comptes faits, je ne doute pas un seul instant, qu’une fois rendus dans vos circonscriptions a d m i n i s t r a t i v e s respectives, les directives et recommandations issues de nos travaux, feront l’objet d’une exécution diligente, conformément aux Très Hautes Prescriptions du CHEF DE L’ETAT.

Avant de terminer, je voudrais vous réitérer les félicitations et les encouragements de MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SON EXCELLENCE PAUL BIYA, pour le travail que vous et vos collaborateurs abattez, ainsi que les sacrifices multiformes consentis en vue d’éradiquer tous les fléaux auxquels le pays fait face, notamment la persistance des actes terroristes qui perturbent la tranquillité des populations ; populations aspirant au demeurant, à vivre en toute quiétude sous le Leadership éclairé de SON EXCELLENCE MONSIEUR PAUL BIYA, CHEF DE L’ETAT, CHEF DES FORCES ARMEES. Enfin, en vous souhaitant un bon retour dans vos Unités administratives respectives, je déclare clos, les travaux de la première Conférence semestrielle des Gouverneurs de Région, au titre de l’année 2021. Vive l’Institution Préfectorale ! Vive SON EXCELLENCE MONSIEUR PAUL BIYA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT, CHEF DES FORCES ARMEES ! Vive la République du Cameroun ! Je vous remercie pour votre bien aimable attention. /-

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here