CovidGate: Ngoh Ngoh sera-t-il entendu au TCS ?

4
CovidGate: Ngoh Ngoh sera-t-il entendu au TCS ?
CovidGate: Ngoh Ngoh sera-t-il entendu au TCS ?

Africa-PressCameroun. C’est un simple constat. Aujourd’hui accablés, certains ministres tendent à trouver des boucs émissaires faciles.

Parmi ceux-ci, même s’ils ne pointent pas expressément un doigt accusateur sur le ministre d’Etat secrétaire général de la présidence de la République, présenté ainsi comme le donneur d’ordres inavoué des différentes opérations ayant aujourd’hui abouti au Covidgate, on le subodore dans leurs nombreux non-dits. Alors question : Ferdinand Ngoh Ngoh sera-t-il à son tour entendu au Tribunal criminel spécial (Tcs) ?

Il pourrait l’être comme témoin à l’instar de tous les autres ministres qui défilent depuis deux semaines devant le commissaire divisionnaire Joël Oko Petis et ses fins limiers. Mais de là à indexer d’emblée Ferdinand Ngoh Ngoh comme la tour de contrôle du Covidgate, l’on ne saurait facilement franchir ce pas sans prendre le risque de tomber dans le grossier piège de ceux qui veulent aujourd’hui créer la confusion dans l’opinion. De certaines indiscrétions glanées à très bonnes sources, il ressort que plusieurs personnes aujourd’hui acculées au Tcs, pour se défendre, auraient décidé de se fabriquer un bouc émissaire très facile.

Et ceci, en alléguant que certains des marchés au centre la controverse auraient été attribués aux prestataires sur instruction du ministre d’Etat secrétaire général à la présidence de la République. Dans notre souci de mieux voir clair face à toutes ces accusations, nous avons interrogé certaines personnes du sérail ayant requis l’anonymat. Pour elles, Ferdinand Ngoh Ngoh est un homme très avisé. Et à ce titre, il ne prend jamais aucune initiative sans se référer systématiquement au président de la République. Cela avait déjà été perçu avec ces chantiers à problème de la Can 2019 ayant longuement défrayé la chronique. Pour ces mêmes personnes, le chef de l’Etat sait exactement ce qui s’était passé, même quand on a voulu délibérément faire porter le chapeau des différentes approximations à la seule tête de son très proche collaborateur. Particulièrement taiseux, le ministre d’Etat secrétaire général à la présidence de la République a fait son choix. Celui d’encaisser tous les coups en souffrant stoïquement le martyr de toutes les accusations qui l’ont longuement accablé pour le jeter en pâture dans l’opinion publique.

Pour de nombreux observateurs, c’est fort de cette expérience des chantiers de la Can 2019 que le chef de l’Etat décide de placer à nouveau son très proche collaborateur à la tête de cette autre Task Force créée cette fois pour suivre de prèle dossier de la lutte contre le Covid-19. Etmême jusqu’ici, indiquent nos sources, Ferdinand Ngoh Ngoh n’a pas changé de méthode. Il informe au quotidien et dans les moindres détails le chef de l’Etat de tous les dossiers relatifs au Covid-19. Ce qui fait dire à certains analystes que ceux des ministres et autres personnes accablées au Tcs qui ont choisi comme bouc émissaire Ferdinand Ngoh Ngoh, il leur est tout simplement demander de présenter les justificatifs des sommes dépensées dans le cadre de la riposte contre le Covid-19. Le reste n’est que diversion et distraction de l’opinion. Comme qui dirait : « ne tuez pas le messager du président ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here