Explosion de Yaoundé : mort violente d’un puissant colonel de Biya

12
Explosion de Yaoundé : mort violente d’un puissant colonel de Biya
Explosion de Yaoundé : mort violente d’un puissant colonel de Biya

Africa-Press – Cameroun. • Un colonel est mort dans l’incendie

• La source du drame divise les témoins

• Tous réfutent cependant la thèse d’un attentat

Difficile de dresser pour l’heure un bilan exhaustif du drame qui a frappé le Cameroun dans la nuit du 23 janvier 2022. Les identités des victimes qui ont cramé dans l’incendie survenu dans la boite de nuit Le Liv’s à Yaoundé sont révélée à compte-goutte. L’équipe de la rédaction de CamerounWeb actuellement présente sur les lieux du drame a appris la mort du Biloa.

Le Colonel Biloa est mort dans l’explosion accidentelle de l’ancien de la boîte de nuit. Il était Airport sécurity unit commander à l’aéroport international de Nsimalen (ASUC/NSIMALEN). Son véhicule de service est resté sur le parking de la boite de nuit. Selon les informations, il était au Liv’s pour célébrer son anniversaire avec son épouse.

L’information de décès de ce haut gradé de l’armée est confirmée par d’autres sources proches du pouvoir. « Décès confirmé du Colonel Biloa dans l’explosion accidentelle de l’ancien Yaoba. Il était Airport sécurity unit commander Nsimalen (ASUC/NSIMALEN) », a déclaré Patrick Duprix Anicet Mani du RDPC.

La rédaction de CamerounWeb a également appris le décès d’un élément du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR), unité d’élite de l’armée camerounaise. Selon les sources, il avait informé son épouse qu’il était en mission à Kribi.

Le bilan exact de l’explosion survenue au Liv’s n’est pas encore établi mais des rescapés par de plusieurs dizaines de morts et de nombreux blessés. Le ministre de l’administration territoriales ainsi que plusieurs membres du gouvernement se sont rendus sur les lieux du drame.

Bien que les témoins ne s’accordent pas sur la source de l’explosion, tous réfutent l’hypothèse d’un acte terroriste. La version la plus plausible est celle d’un court-circuit survenu sur les installations d’un jeu de lumière dans la boite de nuit. Pour l’heure le chef de l’Etat ne s’est pas prononcé sur la situation qui a affecté plusieurs dizaines des familles.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here