Franck Biya, Kamto, Cabral Libii… révélations sur les candidats de 2025, Paul Biya exclut

2
Franck Biya, Kamto, Cabral Libii… révélations sur les candidats de 2025, Paul Biya exclut
Franck Biya, Kamto, Cabral Libii… révélations sur les candidats de 2025, Paul Biya exclut

Africa-Press – Cameroun. L’approche de l’élection présidentielle de 2025 au Cameroun est marquée par des bouleversements significatifs, préfigurant des changements majeurs susceptibles d’influencer les résultats du scrutin à venir. Voici un aperçu des dynamiques politiques en cours.

Cabral Libii sous les feux des projecteurs

Cabral Libii, leader du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN), se retrouve au cœur d’une tourmente politique. Alors qu’il envisage d’organiser un congrès de son parti, des tensions internes éclatent, conduisant à l’interdiction du congrès par le sous-préfet de Kribi, invoquant des risques de trouble à l’ordre public. Cette situation conflictuelle précède une comparution en janvier 2025 devant le tribunal, suite à une plainte émise par Robert Kona, fondateur du PCRN.

Maurice Kamto, un parcours parsemé d’obstacles

Maurice Kamto, arrivé en deuxième position lors des élections de 2018, pourrait être exclu de la présidentielle de 2025 en raison du boycott par son parti, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), des législatives et municipales de 2020. Il exige de nouvelles élections législatives et municipales avant la présidentielle pour rétablir l’équilibre politique.

Franck Biya, une ascension politique intrigante

Le fils aîné du président Paul Biya, Franck Biya, a récemment rejoint le parti au pouvoir, suscitant des spéculations sur ses aspirations présidentielles. Alors que le congrès du parti approche, la question de la succession présidentielle demeure incertaine. À l’occasion des célébrations de l’accession à la magistrature suprême de son père, Franck Biya a adhéré officiellement au Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), mettant fin aux spéculations concernant sa potentielle candidature aux élections présidentielles de 2025.

SDF, transition post-Fru Ndi

Suite au décès de Ni John Fru Ndi, fondateur emblématique du Social Democratic Front (SDF), le parti se prépare pour sa première élection présidentielle sans sa figure de proue historique. Autrefois influent, le SDF voit son poids politique et son soutien électoral s’éroder.

Ces dynamiques politiques en constante évolution promettent des rebondissements majeurs, dessinant ainsi les contours de l’élection présidentielle à venir au Cameroun. Ces changements profonds reflètent les aspirations et les tensions d’une nation en quête de renouveau politique.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here