Les Etats-Unis annoncent une restriction de visa contre des membres du régime Biya

3
Les Etats-Unis annoncent une restriction de visa contre des membres du régime Biya
Les Etats-Unis annoncent une restriction de visa contre des membres du régime Biya

Africa-PressCameroun. L’annonce a été faite hier dans une déclaration de presse par le Secrétaire d’État américain. Anthony Blinken a frappé du poing sur la table en soulignant que des restrictions de visa seront imposées à ceux qui compromettent la résolution pacifique de la crise dans les régions anglophones du Cameroun.

«Je mets en place une politique imposant des restrictions de visa aux personnes soupçonnées d’être responsables ou complices de l’atteinte à la résolution pacifique de la crise dans les régions anglophones du Cameroun. Cette décision reflète notre engagement à faire avancer un dialogue pour résoudre pacifiquement la crise anglophone et soutenir le respect des droits humains. Les États-Unis soutiennent fermement le peuple camerounais et nous restons déterminés à travailler ensemble pour faire progresser la démocratie et la prospérité mutuelle pour nos deux pays.», martele Antony J. Blinken.

Ci-dessous l’intégralité de sa sortie.

Les États-Unis sont profondément préoccupés par la poursuite des violences dans les régions anglophones du Cameroun. Nous continuons d’appeler le gouvernement camerounais et les groupes armés séparatistes à mettre fin à la violence et à engager un dialogue sans conditions préalables pour résoudre pacifiquement la crise. Il est important que les enfants puissent aller à l’école et que l’aide humanitaire puisse être fournie. Nous exhortons toutes les parties prenantes concernées au Cameroun et dans la diaspora à s’engager de manière constructive et à rechercher une résolution pacifique de la crise.

Nous condamnons ceux qui sapent la paix en se livrant ou en incitant à la violence, aux violations et abus des droits humains et aux menaces contre les défenseurs de la paix ou les travailleurs humanitaires.

Je mets en place une politique imposant des restrictions de visa aux personnes soupçonnées d’être responsables ou complices de l’entrave à la résolution pacifique de la crise dans les régions anglophones du Cameroun. Cette décision reflète notre engagement à faire avancer un dialogue pour résoudre pacifiquement la crise anglophone et soutenir le respect des droits humains. Les États-Unis soutiennent fermement le peuple camerounais et nous restons déterminés à travailler ensemble pour faire progresser la démocratie et la prospérité mutuelle pour nos deux pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here