NOSO : l’armée camerounaise face à une difficulté imprévue

10
NOSO : l'armée camerounaise face à une difficulté imprévue
NOSO : l'armée camerounaise face à une difficulté imprévue

Africa-PressCameroun. • Un char de l’armée camerounaise est coincé au NOSO

• Les routes dans la région sont défectueuses

• No Pity est activement recherché

L’armée camerounaise résolument décidée à mettre hors état de nuire tous les groupes séparatistes du NOSO doit faire face à d’autres difficultés sur le terrain. En dehors de la saison pluvieuse qui ne facilite pas le déploiement des militaires camerounais, ces derniers doivent faire face à l’état défectueux des routes. Les nombreux véhicules de guerre déployés par l’armée camerounaise ont du mal à accéder aux zones de guerres. A Mamfé, localité située dans la région du Sud-Ouest, un char de l’armée est coincé sur pont.

Lors de son dernier passage dans le NOSO, le ministre de la défense, Beti Assomo avait indiqué que les groupes armés sécessionnistes du NOSO bénéficient de l’appui financier et militaire de l’étranger. Les autorités camerounaises accusent également leurs partenaires de laisser leaders sécessionistes financer la guerre au NOSO.

No Pity activement recherché

L’armée camerounaise perd de plus en plus d’éléments dans la guerre en cours dans les régions anglophone du pays. Annoncé pour mort, le redoutable chef de guerre No Pity a fait un retour remarquable en abattant une vingtaine de militaires camerounais. Cette attaque de trop aurait poussé les autorités camerounaises à mettre à prix la tête du Général No Pity. Selon le journaliste exilé Michel Biem Tong, le régime de Yaoundé promet 200 millions de francs CFA à toute personne qui parviendra à neutraliser ce combattant sécessionniste.

« De sources dignes de foi, suite à l’attaque de Sagba Hills ayant causé la mort d’une vingtaine de soldats camerounais ce 16 septembre, les services secrets camerounais auraient mis à prix la tête du chef du Marine Forces of BAMBALANG (groupe armé indépendantiste), General No Pity. Montant en jeu : 200 millions de FCFA. Un plan de capture est en train d’être concocté par les services camerounais en connexion avec un certain BOY K, la taupe dans les rangs du groupe armé », indique la source.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here