Réforme du système électoral: Hilaire Nzipang (président par intérim du Mouvement Progressiste) soupçonne le RDPC de vouloir effectuer une révision des textes en solitaire

3
Réforme du système électoral: Hilaire Nzipang (président par intérim du Mouvement Progressiste) soupçonne le RDPC de vouloir effectuer une révision des textes en solitaire
Réforme du système électoral: Hilaire Nzipang (président par intérim du Mouvement Progressiste) soupçonne le RDPC de vouloir effectuer une révision des textes en solitaire

Africa-PressCameroun. Hilaire Nzipang

, le second de Jean-Jacques Ekindi (président démissionnaire) finalement porté à la tête du Mouvement progressiste ces jours-ci, a renseigné sur le travail de la plateforme constituée fin mars 2021 pour réfléchir sur la réforme du système électoral. L’invité de la matinale de radio Balafon de ce 8 juin 2021 a ainsi indiqué que le nom donné à ce regroupement de Partis Politiques, des organisations de la Société civile, les Personnalités Indépendantes et les Citoyens depuis un moment est «Le Présidium».

L’opposant a fait savoir qu’après avoir reçu toutes les propositions, ils sont face à 2 schémas: amender le Code actuel et écrire un nouveau Code. Tout est prêt pour ce qui est de l’amendement, précise-t-il, rappelant que l’initiative rentre dans son ultime étape. Il parle de la publication des articles amendés dans «un délai proche». L’on y verra les articles qu’ils veulent changer, l’exposé des motifs des raisons pour lesquelles il faut les changer et comment ils souhaitent l’écrire. «Comme cela ce sera un travail de facilitation», indique Hilaire Nzipang qui annonce: «dans quelques jours ou semaines nous allons le publier devant la presse nationale et internationale».

Les membres du Présidium ont résolu de rencontrer le gouvernement (le Premier ministre, le président de l’Assemblée Nationale, le président du Sénat ) «parce qu’au Cameroun on n’accepte pas les propositions de lois, mais les projets de lois», explique Nzipang. Les réformistes entendent ainsi leur montrer la démarche consensuelle à travers la règle commune jugée «suffisamment acceptable pour tout le monde». Ils comptent tendre la main au RDPC compte tenu du fait que l’on n’est pas à la veille des élections.

D’ailleurs Nzipang croit savoir que le RDPC prépare l’amendement du Code électoral. «Dans la session parlementaire qui s’ouvre aujourd’hui, dans les tuyaux d’informations que nous avons, le RDPC est aussi en train de préparer l’amendement du Code électoral. Cela arrive à point nommé», affirme-t-il ajoutant que dans ce cas, son groupe et celui du pouvoir opposeront leurs arguments. La «force du nombre» ne comptera pas selon lui. Il ajoute que ses compagnons et lui n’entendent pas laisser le RDPC faire passer cette réforme en solitaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here