Survie Cameroun : Penda Ekoka étale les suffisances du rapport présenté par Kamto

2
Survie Cameroun : Penda Ekoka étale les suffisances du rapport présenté par Kamto
Survie Cameroun : Penda Ekoka étale les suffisances du rapport présenté par Kamto

Africa-PressCameroun. Dans une courte vidéo ayant fuité sur la toile, le président du comité de gestion de cette opération estime que l’explication du «bug informatique» est assez légère.
Ces temps, le courant ne passe pas entre l’opposant Maurice Kamto et son allié politique, Christian Penda Ekoka. A l’origine, la gestion de Survie Cameroon Survival Initiative (SCSI), une opération de levée des fonds, lancée en 2020 par le leader du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) pour soutenir la lutte contre le COVID-19.

Si ce malaise couvait jusque-là, il est apparu au grand jour à l’occasion de la publication du deuxième audit de SCSI, réalisée par un consortium de trois sociétés internationales.

Le 22 avril 2021, M. Kamto était face à la presse pour apporter des clarifications à la suite de la sortie dudit rapport. A la question de savoir pourquoi M. Penda Ekoka n’avait pas répondu aux questions des auditeurs, l’opposant a répondu: «il faut lui poser la question, moi je ne saurais répondre à cette question», avant de poursuivre: «Je ne suis pas un gendarme, donc je n’ai aucun moyen contrainte sur qui que ce soit pour l’obliger à répondre à une question qu’on lui pose ou pas dans le cadre d’une activité qu’il a menée. Je constate comme vous, qu’il n’y a pas répondu, j’en prends acte».

Quelques jours plus tard, une courte vidéo de l’ancien conseiller économique du Président Paul Biya a fuité sur Internet. Christian Penda Ekoka y estime que l’excuse du «bug informatique» est légère comme explications face aux donateurs de SCSI.

En rappel, pour justifier un trou de plus de 215,6 millions de FCFA, constaté entre les montants collectés et les données affichées sur la plateforme de collecte des fonds, Maurice Kamto, citant les conclusions du nouvel audit, a invoqué un «bug informatique».

Vidéo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here