Un mort et plusieurs blessés dans l’attaque du domicile du Sous-préfet de Balikumbat

10
Un mort et plusieurs blessés dans l'attaque du domicile du Sous-préfet de Balikumbat
Un mort et plusieurs blessés dans l'attaque du domicile du Sous-préfet de Balikumbat

Africa-PressCameroun. • Un civil a été tué lors de attaque menée dans la matinée du mardi 22 juin 2021

• Un véhicule militaire de secours a atterri sur une Engin Explosif Improvisé

• Deux gendarmes sont grièvement blessés

Un civil a été tué lors d’une attaque menée par les combattants sécessionnistes ambazoniens sur la résidence du Sous-préfet de Balikumbat dans la région du Nord-ouest.

Selon les premiers recoupements de la rédaction de CamerounWeb, les sécessionnistes armés ont attaqué la résidence tôt le mardi 22 juin 2021, vers 3 heures du matin. Ils ont emporté un casque et des munitions.

L’on apprend aussi qu’un véhicule militaire de secours a atterri sur une Engin Explosif Improvisé (EEI), blessant grièvement deux gendarmes.

Cette attaque survient après un week-end sanglant qui a entrainé la mort de plusieurs éléments de l’armée camerounaise et l’enlèvement de 06 six délégués départementaux dont un a été exécuté par le “General 10 Kobo”. Ceci a conduit les autorités sécuritaires à décider du déploiement ce mardi des renforts dans le département de Ngoketunja situé dans la région du Nord-Ouest.

Composé de camions remplis de plusieurs dizaines de militaires et de chars de guerre, ce renfort, selon une source sécuritaire digne de foi, a pour objectif de neutraliser les groupes sécessionnistes qui sévissent dans la région. Le chef de guerre séparatiste « Général No Pity » et son groupe seraient les principales cibles de l’armée.

Lors de l’Opération « Klean Kumbo », le Général Nka Valère n’a pas manqué de souligner le danger que représentent le « Général No Pity » et ses hommes dans la région et a promis les neutraliser.

« Il y a un individu qu’on appelle NO PITY qui, profitant donc de ces négligences que ce soit à Laissin, Galim, Menfu et autres, même mode opératoire; il semble que les hommes ont baissé la garde, la nuit ils se retrouvent avec les femmes au poste; on vient, on les tue, on prend les armes, on les brandit sur les réseaux sociaux, on commence à croire que ce sont les grands guerriers. Ce Monsieur reste une cible prioritaire; je vous ai dit ainsi que les Isubu, Capo et autres.» a-t-il déclaré devant ses après la mort de plusieurs soldats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here