URGENT: la police encercle le domicile du militant du MRC Binyam Pierre Emmanuel

5
URGENT: la police encercle le domicile du militant du MRC Binyam Pierre Emmanuel
URGENT: la police encercle le domicile du militant du MRC Binyam Pierre Emmanuel

Africa-PressCameroun. • On signale une forte présence policière devant le domicile de Binyam Pierre Emmanuel

• L’annonce a été faite par l’intéressé lui-même sur sa page Facebook

• L’on ignore le motif de cette forte présence policière sur les lieux

Le domicile du militant du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) Pierre Emmanuel Binyam est encerclé par des éléments des forces de l’ordre depuis la fin de la matinée de ce vendredi 10 septembre 2021. L’annonce a été faite par l’intéressé lui-même sur sa page Facebook.

Pour l’heure l’on ignore le motif de cette forte présence policière sur les lieux.

Pierre Emmanuel Binyam se dit fatigué de ce type d’agissements concourants à des intimidations.

Il faut souligner que, militant et membre de la cellule de communication du MRC, Pierre Emmanuel Binyam est très critique à l’égard du régime RDPC sur les plateaux télés où il évoque souvent l’arbitraire du régime de Yaoundé

«Je suis déjà gardé comme un Président de la République. Comme ça les voleurs du quartier vont au moins s’éloigner de ma résidence.

Sans blague je ne veux plus voir aucun élément des forces de l’ordre devant mon domicile sans aucun mandat du procureur. Nous sommes fatigués de l’arbitraire dans ce pays. #MRC4EVER #PEB», a-t-il publié sur sa page Facebook.

Cette présence intervient au lendemain de la sortie des avocats des 124 militants et sympathisants du MRC arrêtés lors de la marche pacifique du 22 septembre 2020. Ces derniers ont décidé de jeter l’éponge.

CAMEROUN : LE COLLECTIF D’AVOCATS SYLVAIN SOUOP ABANDONNE LES MILITANTS DU MRC EN PRISON

Le collectif d’avocats dénommé Sylvain Souop qui défendait jusqu’à présent les 124 militants et sympathisants du MRC arrêtés lors de la marche pacifique du 22 septembre 2020 jette l’éponge. Au cours d’une conférence de presse organisée ce jour à Yaoundé, la soixantaine d’avocats annonce son retrait des différentes procédures en cours. Le collectif dénonce plusieurs violations flagrantes des droits des prévenus dont celle à une justice équitable.

Les avocats évoquent entre autres, “l’absence d’indépendance et d’équité des juges civils, administratifs ou militaires en charge desdites affaires et du constat de la négation par ces juges de leur serment de magistrat, notamment le refus systématique et manifeste d’appliquer la loi, toute chose contraire à la déontologie judiciaire et aux principes d’une justice conforme aux droits de l’homme ». Le collectif ne se sent plus en mesure de fournir les prestations professionnelles dans de telles conditions.

Il dit également ne pas vouloir ” s’associer à l’arbitraire et à l’illégalité et prend la lourde et délicate décision de son retrait des procédures en cours”.

Parmi les militants du MRC encore en détention dans le cadre de la manifestation pacifique du 20 septembre 2020, figurent le porte-parole de Maurice Kamto, Olivier Bibou Nissack et le trésorier national du parti le Pr Alain Fogue.

Ce dernier lors de sa dernière comparution avait déjà souhaité ne pas être jugé par les juges de la cour d’appel du Centre dont il ne reconnait pas les compétences.

« Pourquoi je vais faire appel ? Devant qui je vais faire appel ? Devant ce que nous venons de vivre, comment voulez-vous que le justiciable se sente en sécurité entre vos mains. Je ne dis pas devant votre cour mais entre vos mains. Vous venez de nous donner la démonstration claire que nous sommes entre vos mains. Vous pouvez nous blâmer, vous pouvez nous malmener », avait-il déclaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here