Cameroun – Football/CAN 2021: Éliminée par le Gabon, la République Démocratique du Congo veut obtenir sa qualification sur tapis vert

2
Cameroun - Football/CAN 2021: Éliminée par le Gabon, la République Démocratique du Congo veut obtenir sa qualification sur tapis vert
Cameroun - Football/CAN 2021: Éliminée par le Gabon, la République Démocratique du Congo veut obtenir sa qualification sur tapis vert

Africa-PressCameroun. Il y a de cela 1 mois, les Panthères du Gabon ont obtenu leur ticket pour la Coupe d’Afrique des Nations 2021, qui aura lieu au Cameroun l’année prochaine, en battant la République Démocratique du Congo sur le score de 3 buts contre 0. Alors que les congolais croyaient l’affaire pliée, un nouveau rebondissement est venu leur redonner de l’espoir. En effet, la Fédération congolaise de football (FECOFA) a déposé une réserve auprès de la Confédération africaine de football (CAF) concernant le milieu de terrain gabonais, Guélor Kanga, titulaire lors du match qui a consacré leur élimination.

D’après des informations relayées par nos confrères d’Afrik-Foot, l’actuel sociétaire de l’Etoile Rouge de Belgrade, officiellement âgé de 30 ans, est soupçonné d’avoir changé de nom, de nationalité, et a même réussi l’exploit de rajeunir de 5 ans. Il s’appellerait en fait Kiaku Kiaku Kiangana et serait en réalité né à Kinshasa, la capitale de la RDC, le 5 octobre 1985.

«Alors que l’actuel sociétaire de l’Etoile Rouge Belgrade est présenté comme né le 1er septembre 1990 à Oyem, au Gabon, la vérité serait bien différente. D’après plusieurs documents qui circulent, dont des anciennes licences, le joueur serait en fait né en RD Congo, à Kinshasa, et sous le nom de Kiaku Kiaku Kiangana, 5 ans plus tôt, le 5 octobre 1985. En juillet dernier, dans une interview accordée à la chaîne YouTube Congo Révolution News, le principal intéressé avait lui-même confirmé être né en RDC et avoir rejoint le Gabon, là où vivait son frère, bien des années plus tard. C’est là-bas que débutera réellement sa carrière de footballeur. Au cours du même entretien (en lingala, ndlr), Kanga aurait ensuite «laissé sous-entendre qu’il aurait changé son identité sous le parrainage de son ancien entraîneur du FC GBI afin de ne pas être compté comme un joueur extra-communautaire au Gabon», soulignent nos confrères.

La RDC accuse le Gabon de falsification ou de fausse déclaration sur l’identité d’un joueur. «Si ces faits sont reconnus comme tels par la CAF, le Gabon s’expose, d’après l’article 45 du règlement de la Coupe d’Afrique des Nations, à une disqualification et à une suspension pour les deux prochaines CAN», souligne Afrik-Foot.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here