Cameroun – Football/Stéphane Bahoken: «En 2022, on ne veut pas louper la CAN» au Cameroun !

1
Cameroun - Football/Stéphane Bahoken: «En 2022, on ne veut pas louper la CAN» au Cameroun !
Cameroun - Football/Stéphane Bahoken: «En 2022, on ne veut pas louper la CAN» au Cameroun !

Africa-PressCameroun. Dans une interview accordée à nos confrères de «Made In Foot», Stéphane Bahoken a regretté son absence lors de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football 2021, en raison des mesures restrictives prises par la Ligue de Football Professionnel (LFP) de France, notamment celle de ne pas libérer ses internationaux évoluant sur le continent européen en raison de la pandémie de Coronavirus. Et quand bien même la LFP a consenti à assouplir ces mesures grâce à l’intervention de l’Union National des footballeurs professionnels (UNFP), elle a imposé d’autres restrictions qui n’ont toujours pas favorisé le déploiement des joueurs africains.

«Ils ont imposé un voyage en jet privé pour pouvoir revenir en France, mais peu de fédérations peuvent les payer… Ça reste frustrant qu’il y ait autant de précaution, puisqu’on aurait pu revenir et faire un test. Et s’il est négatif, retrouver notre club. Quand on voit nos voisins, notamment en Angleterre, les internationaux africains sont partis avec beaucoup moins de restrictions qu’en France. La crise pandémique veut que ce genre de règles soient mises en place, mais les instances auraient pu se creuser la tête pour trouver des solutions et satisfaire tout le monde», a réagi l’attaquant angevin.

En conséquence, Stéphane Bahoken, comme Harold Moukoudi, Jean-Charles Castelletto ou encore Karl Toko Ekambi, ont manqué les confrontations contre le Cap Vert (1-3) et face au Rwanda (0-0), comptant pour les 5e et 6e journées de cette campagne qualificative. Les Lions indomptables sont d’ores et déjà qualifiés, et devraient se battre à reconquérir la couronne perdue en 2019 en Egypte.

«On a malheureusement loupé l’organisation en 2019 suite à des problèmes logistiques. En 2022, on ne veut pas la louper, et encore plus si les supporters ont l’autorisation de revenir dans les stades d’ici là. On sait que le coronavirus ne sera pas définitivement banni, mais si on peut avoir des supporters… On connait l’engouement qu’il y a au pays, ce que ça représente d’accueillir la CAN. Personnellement j’ai vraiment hâte d’y être, je vais tout faire pour faire partie des 23. Et c’est sûr que d’être dans un stade où il y a enfin des supporters, ça nous redonnera toute la joie de faire le métier de footballeur»,

déclare-t-il empli d’ambitions. Et s’il est retenu pour cette CAN à la maison, il en sera à sa deuxième participation sous la tunique vert-rouge-jaune.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here