Affaire Malicka Bayemi: La justice accorde la liberté provisoire au journaliste Martin Camus Mimb

7
Affaire Malicka Bayemi: La justice accorde la liberté provisoire au journaliste Martin Camus Mimb
Affaire Malicka Bayemi: La justice accorde la liberté provisoire au journaliste Martin Camus Mimb

Africa-Press – Cameroun. En détention à la prison centrale de Douala depuis juillet dernier, Martin Camus Mimb vient de bénéficier d’une liberté provisoire. Elle lui a été accordée ce 16 novembre 2021 par la Cour d’appel du Littoral. Son compère Wilfried Eteki reste en prison. Me Dominique Fousse, l’avocate de Malicka Bayemi affirme qu’elle s’y attendait un peu pour Camus Mimb, mais s’offusque du fait que les deux compères étaient convoqués pour le 21 décembre 2021. Mais elle estime que la procédure a été accélérée de façon très explicable parce que le journaliste sportif compte plusieurs soutiens hauts placés.

Pourtant, le parquet avait rejeté les demandes de liberté provisoire introduite par Martin Camus Mimb. À la cour d’appel le parquet s’est également opposé aux demandes de liberté provisoire, mais la collégialité à la Cour d’appel a décidé d’accorder une liberté provisoire sous garant à Martin Camus Mimb.

Directeur de Radio Sport Info (RSI), Martin Camus Mimb et Wilfried Eteki sont incarcérés dans le cadre d’une affaire de « complicité d’atteinte à l’intimité de la vie privée » et « publications obscènes d’ébats sur les réseaux sociaux ». L’affaire a éclaté en juin dernier lorsque des photos et vidéos de Malicka Bayemi, âgée de 24 ans, entretenant des rapports sexuels dans le bureau de Martin Camus Mimb, ont fait le tour de la toile.

La sextape aurait été rendue publique par Wilfried Eteki, chef traditionnel et ami du journaliste. Lors de leurs comparutions, Martin Camus Mimb a plaidé non coupable des chefs d’accusation qui pèsent contre lui.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here