Barreau du Cameroun : des candidats se plaignent d’irrégularités dans l’examen d’entrée

6
Barreau du Cameroun : des candidats se plaignent d’irrégularités dans l’examen d’entrée
Barreau du Cameroun : des candidats se plaignent d’irrégularités dans l’examen d’entrée

Africa-Press – Cameroun. Depuis la publication des résultats le 21 juin dernier, plus de 2 000 candidats sur les 5 000 qui se sont présentés à l’examen ont protesté et dénoncent des irrégularités.

Plus de 2 000 candidats sur les 5 000 qui ont passé l’examen d’entrée au barreau du Cameroun il y a quelques mois ont saisi le ministère de la Justice pour faire annuler les résultats et ont même demandé au chef de l’Etat, d’intervenir.

Leurs plaintes se lisent comme suit: « Les conditions d’organisation n’étaient pas bonnes: « Les conditions d’organisation n’étaient pas bonnes. Les examens ont commencé à 11 heures, terminé à 14 heures, recommencé à 23h30 et terminé à 4 heures du matin. En ce qui concerne la publication des résultats, les textes prévoient que pour être admissible, il faut avoir 10/20. Cependant, il est clair que les résultats n’ont pas été publiés par ordre de mérite, mais par ordre alphabétique. Cela a permis un certain désordre et une certaine manipulation ». Dieudonné Tedjisse, porte-parole du collectif, évoque également le cas d’une personne admise après les épreuves écrites, alors qu’elle n’était pas candidate et qu’elle était inscrite sur la liste depuis au moins vingt ans.

Pour sa part, le bâtonnier, Me Mbah Eric, réfute ces accusations: « En ce qui concerne les allégations de corruption, je voudrais dire avec certitude qu’il n’y a rien eu de tel. D’ailleurs, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour réduire l’impact de la corruption. »

Les candidats malheureux attendent maintenant l’issue de leurs recours. Il convient de rappeler que le dernier examen du barreau a eu lieu en février 2014. Les candidats retenus ont prêté serment en janvier 2015. Une première vague a été admise à l’examen du barreau en 2018. Une deuxième vague sera admise en 2020.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here