Cameroun : 12 octobre, bilan d’une journée très macabre au NOSO

7
Cameroun : 12 octobre, bilan d’une journée très macabre au NOSO
Cameroun : 12 octobre, bilan d’une journée très macabre au NOSO

Africa-PressCameroun. Le journaliste en exil Michel Biem Tong dresse le bilan des attaques meurtrières intervenues simultanément dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun hier 12 octobre 2021. De nombreux cas de décès ont été recensés aussi bien dans le camp de l’armée que dans les rangs des groupes armés séparatistes.

Combien de soldats camerounais sont tombés dans l’après-midi du 12 octobre 2021 dans le chaudron du Lebialem? De sources proches de la lutte armée ambazonienne, plus de 20 soldats du Bataillon d’intervention rapide (BIR) ont été tués par les Red Dragons que dirige l’emblématique Field Marshall. D’autres sources, celles-là, proches de l’armée camerounaise, démentent catégoriquement cette information.

Mais d’après des informateurs anonymes au sein des services de sécurité camerounais, une centaine de soldats camerounais ont été piégés par les Red Dragons au village Beloa, situé aux encablures de la localité de MENJI, chef-lieu du département du Lebialem. Au cours d’une patrouille pédestre au lieu-dit Market-Junction, ils sont tombés sur un endroit miné par les explosifs de fabrication artisanale et autour duquel se cachaient un détachement des Red Dragons.

C’est suite à l’explosion de ces engins appelés Lefangsi que de nombreux soldats sont morts et plusieurs autres blessés. D’après nos sources, une dizaine d’autres soldats ont été tués à Muyuka, au lieu-dit Bafia. Que les agents de la DGRE (services secrets ) cachés derrière les profils Facebook manipulateurs et mensongers daignent dire aux camerounais ce qui s’est exactement passé à Muyuka et à Beloa ce 12 octobre 2021 que de crier « Fake news » et de se féliciter d’exploits sur des « généraux ambazoniens » qui n’existent que dans leurs fantasmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here