L’armée américaine a craqué pour le futuriste Guardian HoverJet, un engin volant et amphibie

2
L'armée américaine a craqué pour le futuriste Guardian HoverJet, un engin volant et amphibie
L'armée américaine a craqué pour le futuriste Guardian HoverJet, un engin volant et amphibie

Africa-Press – Cameroun. L’armée américaine vient d’investir dans le développement d’un adav futuriste. Le Guardian HoverJet est un avion furtif à décollage vertical, capable de dépasser 700 km/h et d’atterrir sur l’eau.

L’US Air Force s’intéresse de près aux avions à décollage et atterrissage verticaux (adav) et cherche à s’équiper d’un modèle à haute vitesse. À cette fin, elle vient d’accorder un financement à l’entreprise Valkyrie Systems Aerospace pour le développement de son Guardian HoverJet.

Afin de répondre aux exigences des militaires, la firme ne s’est pas contentée de créer un adav électrique classique. L’appareil combinera deux sources d’énergie. La partie décollage et atterrissage sera bel et bien électrique, avec quatre hélices directement intégrées dans ses ailes. Pour la propulsion toutefois, l’avion bascule sur deux moteurs classiques à essence, des modèles Pratt & Whitney 545c.

Un appareil furtif et amphibie

L’engin pèse 1.905 kilos à vide. Ajoutez l’essence, un pilote éventuel et jusqu’à 907 kilos de cargo, et il peut atteindre un poids total de 5.443 kilos. Le Guardian HoverJet est capable de soutenir une vitesse de croisière 547 km/h, et d’atteindre des pics de 724 km/h. Son réservoir est suffisant pour lui assurer une autonomie de 15 heures à jusqu’à 12.192 mètres d’altitude.

Le Guardian Hoverjet ne se distingue pas uniquement par son décollage vertical. Le constructeur indique qu’il est capable de se poser sur l’eau et la glace, et qu’il a un mode de fonctionnement amphibie. Il serait également furtif et doté de nombreux capteurs pour détecter les menaces et les mines, et fonctionnerait dans quasiment toutes les conditions climatiques. Toutefois, il est impossible à l’heure actuelle de savoir où en est Valkyrie Systems Aerospace dans le développement de son avion, étant donné que la firme n’a pas encore présenté de prototype.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here