L’Institut universitaire Catholique Saint-Jérôme de Douala au centre d’une polémique

10
L’Institut universitaire Catholique Saint-Jérôme de Douala au centre d’une polémique
L’Institut universitaire Catholique Saint-Jérôme de Douala au centre d’une polémique

Africa-PressCameroun. • L’ IUCSJD aurait refusé son cadre pour la dédicace d’un ouvrage

• L’institut dément pourtant ces allégations

• Il s’agit du livre intitulé « Le pouvoir du mensonge, Mémoires d’un Prisonnier Politique »

L’Institut universitaire Catholique Saint-Jérôme de Douala (IUCSJD) se retrouve actuellement au cœur d’une nouvelle polémique. On reproche à cet institut universitaire et confessionnel d’avoir refusé de donner son cadre pour la dédicace d’un livre sans concession au régime de Paul Biya. Accusation que rejettent les responsables.

C’est le livre intitulé « Le pouvoir du mensonge, Mémoires d’un Prisonnier Politique », dont l’auteur n’est autre que M. Jean Baptiste Homsi, qui est au centre de la polémique. Des allégations font été de ce que l’UCSJD a refusé de louer une de ses salles pour abriter la dédicace de cet ouvrage, pour des raisons que l’on ignore. Faux rétorquent les premiers responsables. A travers une sortie, l’administrateur général Emmanuel Pohowe a tenu à clarifier les choses.

« Conformément à sa mission de formation, de recherche et d’appui au développement, l’Institut universitaire catholique Saint-Jérôme de Douala (IUCSJD) informe l’opinion publique qu’il n’a jamais reçu une demande en vue de la tenue en son amphithéâtre 600 d’une quelconque conférence ou cérémonie de dédicace », a-t-il démenti.

Cette réaction a sorti de son gon l’auteur du livre qui a répliqué. « est un mensonge. Pas de l’ampleur de ceux dont parle le livre, mais de la même nature et du même effet hideux », réagit-il « Je l’ai découvert après qu’il ait été transféré plusieurs fois à des personnes dont mes intimes. Je suis allé rencontrer l’archevêque Mgr Samuel Kleda pour m’en étonner; d’autant qu’il m’avait lui-même, sur ma demande confirmée la mise à ma disposition de l’amphithéâtre pour la date du 12 octobre. La seule excuse que l’archevêque a trouvé à me donner est que la tenue de la dédicace peut être un prétexte du pouvoir pour refuser que St Jérôme délivre les diplômes à ses étudiants »,indique Jean Baptiste Homsi.

La polémique continue de plus belle autour de cet ouvrage dont la dédicace est initialement prévue ce mardi 12 octobre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here