Concours génies en herbe Ohada : le Congo parmi les participants de la 12e édition

3
Concours génies en herbe Ohada : le Congo parmi les participants de la 12e édition
Concours génies en herbe Ohada : le Congo parmi les participants de la 12e édition

Africa-PressCentrAfricaine. Dix-sept pays vont compétir à la douzième édition du concours international « Génies en herbe Ohada » qui se tiendra du 13 au 18 septembre, à N’Djamena, au Tchad.

Organisée par le Comité international génies en herbe Ohada (Cigho), le concours s’inscrit dans le cadre de la vulgarisation du droit de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (Ohada) et particulièrement en milieu universitaire. Cette édition, qui se déroulera pour la première fois dans un pays de l’Afrique centrale, est un grand rendez-vous annuel universitaire africain du droit des affaires qui vient offrir aux étudiants, futures praticiens, l’opportunité d’enrichir leurs connaissances de la matière pour faire d’eux les experts de demain.

Chaque année, le concours international « Génies en herbe Ohada » réunit des étudiants et des professionnels des pays membres de l’Ohada autour d’une compétition de culture juridique et de plaidoirie. L’initiative vise, entre autres, à développer une expertise de la matière du droit des affaires, ainsi qu’à favoriser l’insertion professionnelle de jeunes talents.

Outre le Congo, l’événement connaîtra la participation de seize autres pays membres et non membres de l’Ohada, notamment le Bénin, le Gabon, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, le Comores, la Côte d’Ivoire, la France, la Guinée Conakry, le Mali, le Niger, la République démocratique du Congo, la République centrafricaine, le Sénégal, le Togo et le Tchad. Il se penchera sur la responsabilité sociale et environnemental des entreprises et la médiation dans l’espace Ohada.

Pour ce faire, plusieurs partenariats ont été obtenus en vue d’assurer et de mener à bien toutes les activités liées à la tenue de ce concours. Il s’agit de l’appui de l’Organisation internationale de la francophonie, de l’ambassade de France au Tchad, le couple Fondation pour le droit continental/UNIDA, du cabinet d’avocats Betto Perben Pradel Filhol, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here