Bamako-Bangui, même combat : De la théorie de complot à l’autoritarisme

71
Bamako-Bangui, même combat : De la théorie de complot à l’autoritarisme
Bamako-Bangui, même combat : De la théorie de complot à l’autoritarisme

Ben Wilson NGASSAN

Africa-Press – CentrAfricaine. De Conakry en passant par Bamako et Bangui, soldatesque pushciste ou pouvoir démocratique, ils tirent sur la ficelle patriotique et néo indépendantiste afin de faire passer leurs idées.

Les méthodes sont connues : persécution de l’opposition démocratique, front ouvert contre l’impérialisme occidental, théorie de complot, flirt avec la Russie du Tsar Poutine. Un piège si pernicieux pour les démocraties en Afrique. On se croirait encore au 20e siècle.

La pire des choses, est de voir la clameur des Peuples face aux frasques de leurs gouvernants oppresseurs.

L’Afrique est mal repartie.

Progressiste, nous militons tous pour l’indépendance réelle du continent, mais pas à n’importe quel prix. Tant que nos gouvernants ne seront pas à la hauteur des enjeux, ne travailleront pas à lutter contre la corruption, l’ignorance de nos peuples, la gabegie, le crime économique, l’impunité, et n’instaurent pas la bonne gouvernance par une gestion saine des ressources de l’État, la reddition des comptes, on sera encore bien loin de la porte de sortie.

Source: Corbeaunews

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

1 COMMENTAIRE

  1. L’important est qu’elle soit repartie.

    « Progressiste, nous militons tous pour l’indépendance réelle du continent, mais pas à n’importe quel prix. Tant que nos gouvernants ne seront pas à la hauteur des enjeux, ne travailleront pas à lutter contre la corruption, l’ignorance de nos peuples, la gabegie, le crime économique, l’impunité, et n’instaurent pas la bonne gouvernance par une gestion saine des ressources de l’État, la reddition des comptes, on sera encore bien loin de la porte de sortie. »

    C’est ça. Vous pensez que c’est des choses qui se font en une journée? Comme disait Frantz Fano: « Le grand succès des ennemis de l’Afrique, c’est d’avoir corrompu les Africains eux-mêmes. »
    Vous vous parlez de « Conakry en passant par Bamako et Bangui »…vous vous attaquez à ceux qui s’attaquent à l’impérialisme français, ceux qui essaient de faire le ménage et comme par hasard vous ne citez pas NDjamena…pourquoi? Parce qu’il est soumis à la Françafrique?
    « Un piège si pernicieux pour les démocraties en Afrique. » De quelle démocratie parlez-vous? Celle à l’occidentale qui n’a presque jamais marchés nul part à ailleurs que dans les pays occidentaux? Chaque peuple doit-être en mesure de choisir la démocratie qui lui convient le mieux…car ce qui marche chez eux, ne marche nécessairement pas ailleurs de la même façon.
    Vous êtes qui pour juger le peuple qui ne pensent pas comme vous? Vous n’avez même pas le courage de signer votre article.
    « l’Afrique est mal repartie »…moi je dirais qu’au contraire elle s’éveille et qu’elle est entrain de briser les chaînes de l’esclavage, mentales et physiques. Une nouvelle Afrique est entrain immerger et ne permettra à personne de lui barrer la route cette fois-ci.

    Au fait, si vous êtes aussi démocrates que vous le prétendez…vous n’effacerez pas ce commentaire, si non…c’est que vous prêchez ce dont vous ne croyez même pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here