Tribune : « Les relations bilatérales entre la Russie et la Centrafrique vont de l’avant »

2
Tribune : « Les relations bilatérales entre la Russie et la Centrafrique vont de l’avant »
Tribune : « Les relations bilatérales entre la Russie et la Centrafrique vont de l’avant »

Africa-Press – CentrAfricaine. Début de l’année 2022 marque un approfondissement du partenariat gagnant-gagnant entre la Fédération de Russie et la République centrafricaine. Cette nouvelle étape des relations bilatérales succède à l’étape de la crise sécuritaire que la Centrafrique conaissait tout au long de l’année 2021, la période où les militants des groupes armés toujours attaquaient les forces armées nationales et menacaient la population civile. Les retombées de la coopération avec la Russie dans le domaine sécuritaire pour la RCA sont évidentes : en 2019, les autorités centrafricaines contrôlaient juste 20 % du territoire national ; grâce à l’aide rendue par les alliés russe, aujourd’hui, plus de 95 % du territoire est sous contrôle des autorités à Bangui. Tout de même, la Russie et la Centrafrique ont décidé d’aller de l’avant et d’approfondir leurs relations dans d’autres sphères.

Parmi les domaines dans lesquels les relations bilatérales s’approfondissent en 2022 est l’éducation. Par exemple, le 22 mars, à la Maison russe de Bangui, la réunion constituante de l’association des anciens étudiants des universités russes et soviétiques a eu lieu. La création de cette association est un moyen pour les Centrafricains de préparer le marché du travail pour les jeunes qui auront la chance d’étudier dans la Fédération de Russie à l’avenir.

De plus, d’après Hassana Ndama, l’un des anciens étudiants Centrafricains en Russie « cette association va également préparer le terrain aux futurs ressortissants Centrafricains pour qu’ils puissent se réintégrer dans la vie active et professionnelle dès leur retour en Centrafrique ».

En outre, le samedi 9 avril, le Consul de l’Ambassade de Russie en République centrafricaine, Vladislav Ilin, a poursuivi le programme de son cours d’histoire devant les élèves de l’École Normale Supérieure. Les échanges avec ces étudiants ont été très fructueux compte tenu de l’importance du thème choisi ce jour-là, « l’Afrique et le reste du monde ».

Le renforcement des liens entre les deux pays à travers les échanges linguistiques est aussi bien sur le menu. A Bangui, la Russie ouvre une école au sein de son centre culturel pour l’apprentissage de la langue russe au public centrafricain.

Finalement, dans le cadre de l’initiative de la Société Géographique Russe, avec l’aide de la Maison Russe à Bangui, le représentant du Ministère de la Défense de la Fédération Russe en République Centrafricaine, Anwar Galimullin, a tenu une rencontre fin mars avec la jeunesse centrafricaine. Le général a parlé à ses auditeurs de la culture russe, de l’histoire de la gloire militaire et de ce que le pays et son peuple vivent actuellement. En outre, il a évoqué le développement de la coopération entre la Russie et la RCA.

Pour conclure, le développement des relations bilatérales entre la Russie et la Centrafrique est avantageux pour toutes les deux parties concernées. Pour la RCA, l’approfondissement des échanges éducatives est énormément important parce qu’afin de construire une économie forte et développée, il faut tout d’abord avoir une population bien éduquée. L’éducation russe, reconnue partout dans le monde de sa qualité, est un moyen parfait qui pourra aider la RCA à atteindre le but du développement économique.

 

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here