Renouvellement des membres du Conseil économique et social, la diaspora centrafricaine au Cameroun choisit ses deux représentants

6
Renouvellement des membres du Conseil économique et social, la diaspora centrafricaine au Cameroun choisit ses deux représentants
Renouvellement des membres du Conseil économique et social, la diaspora centrafricaine au Cameroun choisit ses deux représentants

Africa-Press – CentrAfricaine. « Comme vous le savez, le Président de la République Faustin Archange Touadera, dans sa politique du développement du pays, il a pensé qu’il est évident que la diaspora à l’extérieur participe au même titre que ceux qui sont au pays. Et c’est à ce titre que nous avons reçu des instructions de notre hiérarchie qui s’avère être le ministère des Affaires étrangères, chargé des centrafricains de l’étranger, d’organiser cette élection afin de désigner, délire deux personnes qui seront chargées de représenter la diaspora centrafricaine au Cameroun au Conseil économique et social de la République centrafricaine (RCA) »

, a déclaré madame Jeannette Marcelle GOTCHANGA, chargée d’affaire à l’ambassade de la RCA au Cameroun.

Instructions reçues, un avis d’appel à candidature avait été lancée. Au bout du compte, en lice, six candidats, dont trois femmes et trois hommes.

« Le rôle du conseil est celui qui est chargé de représenter les autres au conseil économique. Il a la responsabilité principale de contribuer au développement de son pays, surtout de chercher des voies et moyens pour l’avancement économique de son pays »

, a ajouté madame Jeannette Marcelle GOTCHANGA.

Le scrutin lui-même s’est déroulé en toute transparence.

« J’ai aimé le fait que les personnes se sont mobilisées pour venir participer au vote. Mais ce qui est un peu regrettable, c’est que j’aurais aimé que les choses se passent exactement comme aux élections, c’est-à-dire qu’il fallait qu’on marque les noms des personnes qui viennent voter.

Parce que si l’on ne marque pas les noms des personnes qui viennent voter, ça sera difficile de distinguer si la personne a déjà voté, si la personne n’a pas encore voté, ou si la personne a voté deux fois »

, a regretté un participant.

Les deux élus, Monsieur GOGA Dieudonné Ignace avec 201 voix sur 379 votons, et DJIKINDEÏ Milka, en bonne conscience de la tâche immense qui les attend :

« L’émotion que j’ai aujourd’hui elle est grande. Ce n’est pas tous les jours que quelque chose comme ça se passe, surtout à partir du Cameroun. J’ai dû batailler depuis pour informer les autorités centrafricaines de l’importance de choix de l’économie entre la Centrafrique et le Cameroun. Vous êtes sans ignorer que plus de 98% des marchandises import-export de la Centrafrique passent par le port de Douala, et bientôt par le port de Kribi. Et aussi plus de 70% de la diaspora mondiale centrafricaine se trouvent au Cameroun. Plus de 85% des visas de transit des chefs d’État centrafricains et des autorités centrafricaines se passent par le Cameroun. Si l’on devait mettre les gens sur les catégories, je crois que sur le plan de la diplomatie économique, le Cameroun est le pays de choix pour la Centrafrique …»

, a déclaré Monsieur GOGA Dieudonné Ignace.

La diaspora centrafricaine au Cameroun fonde beaucoup l’espoir sur l’action des membres élus au sein du conseil économique et social.

L’ambassade de Centrafrique au Cameroun salue le sens de responsabilité qui a prévalu pendant le scrutin.

Au sein de l’appareil administratif de la République centrafricaine, le conseil économique et social occupe une place de choix dans la prise de décision à caractère économique.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here