10 millions pour libérer les militaires camerounais pris en otage par les rebelles centrafricains

Africa-PressCentrAfricaine. Dans la nuit du mercredi 6 à jeudi 7 janvier 2021 à Yamba située région de l’Adamaoua proche de la République centrafricaine, les militaires camerounais ont été pris au piège des rebelles centrafricains, alors qu’ils étaient mission commando envoyée par les autorités camerounaises pour sécuriser les populations dans ce petit village proche de la RCA, a appris lebledparle.com du journal La Voix du Centre.

Ces rebelles lourdement armés, opposés au gouvernement de Faustin Archange Touadéra réélu président de la République centrafricaine au soir des consultations électorales du 27 décembre 2020, ont, grâce à leur supériorité numérique immobilisé les éléments des forces de défenses camerounaises sous leur contrôle non sans saisir d’importants équipements militaires destinés à la lutte contre le terrorisme aux frontières camerounaises.

les opérations de renseignement menées par les autorités camerounaises ont permis de voir clair dans cette affaire. « À la suite des négociations entre Yaoundé et les rebelles un montant de 10 millions de FCFA aurait été versé aux assaillants par les autorités de Yaoundé en contrepartie de la libération des militaires camerounais. Mais un autre fait, tout aussi embarrassant que la capture des hommes en tenue reste la confiscation du matériel militaire encore détenu entre les mains des pirates », peut-on lire.

L’on apprend de la même source que les dirigeants camerounais, résolus de récupérer cet arsenal de guerre de grande valeur, multiplient des contacts afin que son équipement lui soit restitué. « Les tractations sont d’ores et déjà mises en marche par la hiérarchie militaire et la diplomatie entre les deux pays voisins afin que le retour des armes et munitions soit effectif chez qui de droit », informe La Voix du Centre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here