Afrique centrale : la Banque africaine de développement accorde un don d’environ un million de dollars pour renforcer le marché financier régional

5

Africa-PressCentrAfricaineLa Banque africaine de développement (www.AfDB.org) et la Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC) ont signé, le 28 mai dernier à Abidjan, un accord de don pour soutenir le projet d’appui au Marché financier unifié de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

Ce financement de 994 638 dollars, provient du Fonds d’assistance au secteur privé africain (FAPA), financé par le Japon et l’Autriche et hébergé au sein de la Banque africaine de développement. Il vient s’ajouter à des ressources déjà dégagées par la Banque en appui au marché financier régional.

Ce don du FAPA s’ajoute ainsi à une assistance technique approuvée par la Banque en 2019 pour appuyer le démarrage du Marché financier unifié en Afrique centrale ainsi qu’un programme de renforcement de capacités supervisé par la Banque et soutenu par le Fonds français d’assistance technique. La BEAC a été mandatée par les chefs d’État de la CEMAC en vue de renforcer les acteurs du marché financier régional d’Afrique centrale et dynamiser davantage le marché des titres publics de la zone CEMAC qui regroupe six pays (Cameroun, République centrafricaine, République du Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad).

L’appui apporté par la Banque africaine de développement permettra de mettre en œuvre trois principales composantes : la dynamisation du marché des titres publics, l’appui à la bourse et l’appui à la gestion du projet.

Le projet stimulera l’approfondissement du marché financier régional grâce à une série de réformes visant à développer davantage le marché des titres publics, encourager la croissance de l’épargne domestique longue. Réformes visant aussi à améliorer les conditions de cotation en bourse afin de stimuler les introductions en bourse et les obligations d’entreprises et renforcer les capacités des institutions de marché et des acteurs.

De manière spécifique, le projet permettra de soutenir les compagnies d’assurance à travers la Conférence interafricaine des marchés d’assurance (CIMA) en favorisant la collecte de données du marché des assurances, fiables, automatisées, disponibles et coordonnées ainsi que la mise en conformité du cadre règlementaire aux standards internationaux.

Les bénéficiaires directs de ce nouvel appui de la Banque africaine de développement sont la BEAC, la bourse unifiée d’Afrique centrale (BVMAC), la Commission de surveillance du marché financier d’Afrique centrale (COSUMAF), le dépositaire central, la CIMA et les agents économiques de la CEMAC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here