Cérémonie d’hommage à cinq casques bleus

Africa-PressCentrAfricaineUne cérémonie d’adieux a été organisée, le 5 janvier 2021, au quartier général de la MINUSCA, à Bangui, en l’honneur des 5 soldats de la paix de l’ONU du Bangladesh, du Burundi et du Cameroun qui ont accompli le sacrifice suprême dans l’exercice de leurs fonctions. En effet, le ministre de la Défense nationale et de la Reconstruction de l’armée, Marie Noëlle Koyara et le chef d’Etat-major des armées, le général de division Zéphirin Mamadou y ont témoigné, leur compassion à la suite des 5 soldats de paix décédés en Centrafrique.
Il s’agit de trois soldats Burundais tombés sur les champs d’honneur à Dékoa en date du 25 décembre dernier, un soldat Bangladais et un soldat Camerounais décédés respectivement de suite de maladie et d’accident de circulation, informe l’Etat-major des forces armées centrafricaines.
Les obsèques étaient présidées par le chef de la MINUSCA, Mankeur Ndiaye, en présence du commandant la force de la MINUSCA, le général de corps d’Armée, Daniel Sidiki Traore et de plusieurs autorités de ladite mission. Pour les loyaux services rendus à la nation, ils ont été élevés au grade de chevalier dans l’ordre de la reconnaissance centrafricaine à titre posthume.
Dans son discours, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RCA, Mankeur Ndiaye, a indiqué́ que « les dépouilles de ces soldats de maintien de la paix sont, s’il le fallait encore, un témoignage de l’engagement ferme de la MINUSCA et des Nations unies, aux côtés du peuple et du gouvernement centrafricain qui se battent pour restaurer la paix et la stabilité́ dans ce pays qui n’a que trop longtemps souffert des affres de la guerre ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here