trois morts dans l’attaque d’une position de l’armée à Bambari

1

Africa-PressCentrAfricaine. Un militaire centrafricain et deux rebelles ont été tués lors d’une attaque des positions de l’armée centrafricaine à Bambari, dans la préfecture de la Ouaka ( sud de la République centrafricaine), a appris Anadolu d’une source administrative locale.

« Dans la nuit de vendredi à samedi, des rebelles lourdement armés ont attaqué le poste militaire situé au parc Élevage dans la localité de Bambari. Deux des assaillants ont été neutralisés et plusieurs autres blessés qui ont pris la fuite. Nous avons malheureusement perdu un de nos militaires », a indiqué dans une déclaration téléphonique à Anadolu au téléphone, le préfet de la Ouaka, Victor Bissekoin.

Selon Bissekoin, les assaillants appartiennent au groupe rebelle de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), un mouvement armé dirigé par l’autoproclamé Général d’armée Ali Darassa.

Malgré l’avancée faite par l’armée centrafricaine dans la reconquête des territoires contrôlés par les rebelles, des groupes armés continuent à semer la terreur dans plusieurs régions du pays.

Selon le porte-parole du gouvernement centrafricain, Ange-Maxime Kazagui, deux camions de transports de marchandises, dont un en provenance du Cameroun, et l’autre en provenance de Berberati, à l’ouest de la RCA, ont été incendiés, vendredi, par des rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) dans la localité de Zom, situé à 25 kilomètres de Man, près de la frontière avec le Cameroun.

La Centrafrique est plongée dans une crise sécuritaire qui implique différents acteurs depuis 2013 après le coup d’Etat qui a renversé Francois Bozizé.

Des groupes armés contrôlent plusieurs régions du pays et défient régulièrement le pouvoir central, présidé par Faustin Archange Touadéra, en place depuis 2016 et réélu le 27 décembre 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here