Le gouvernement  rejette les allégations de crime portées contre les « forces bilatérales »

1
Centrafrique : Le gouvernement  rejette les allégations de crime portées contre les « forces bilatérales »
Centrafrique : Le gouvernement  rejette les allégations de crime portées contre les « forces bilatérales »

Africa-PressCentrAfricaine. Dans un communiqué en date du 30 avril 2021, le gouvernement centrafricain, par la voix de son porte-parole Ange-Maxime Kazagui, rejette en bloc les allégations de crime formulées par la Minusca contre les « acteurs étatiques/forces bilatérales « .

Selon ce communiqué du gouvernement, en date du 30 avril 2021, la MINUSCA avait remis au chef de l’État Faustin Archange TOUADERA une liste intitulée « tableau des violations commises par les acteurs étatiques/forces bilatéral décembre 2020 à avril 2021 », dans lequel elle « met gravement en cause les forces nationales et bilatérales à travers des allégations d’exécution arbitraire/extrajudiciaire, tortures, violences sexuelles, traitements cruels, inhumains et dégradants, arrestations et détentions arbitraires, menace à l’intégrité physique, menace de mort ».

Ainsi, le gouvernement se dit étonner quant à « la démarche de la Minusca qui ne correspond nullement aux usages établis ».

Il reconnaît qu’il affirme qu’il n’a pas été informé à aucun moment sur d’éventuelles enquêtes menées en RCA, et sur l’initiateur, les méthodes et encore moins le calendrier. « De plus, il n’a jamais été sollicité pour donner son avis sur un éventuel rapport y relatif, lui permettant ainsi de se faire une idée de la crédibilité des enquêteurs, de leur démarche, de leur objectivité et bien entendu de la vérité des faits allégués ». Pour cela, le gouvernement considère le document de la MINUSCA « comme étant de simples dénonciations ». Mais, compte tenu de la gravité des allégations portées, le gouvernement pourrait réagir. Ainsi, conformément à la loi, le ministre de la Justice a été instruit quant à l’ouverture d’une enquête judiciaire.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here