le chef milicien Héritier Doneng menacé de poursuite judiciaire par le député Fleury Junior Pabandji pour vol aggravé

5
le chef milicien Héritier Doneng menacé de poursuite judiciaire par le député Fleury Junior Pabandji pour vol aggravé
le chef milicien Héritier Doneng menacé de poursuite judiciaire par le député Fleury Junior Pabandji pour vol aggravé

Africa-Press – CentrAfricaine. La tension entre le député du MCU Fleury Junior Pabandji et son ex-ami Héritier Doneng, chef milicien du régime, devient plus tendue. Pour ses 2 millions de francs CFA volés par monsieur Héritier Doneng il y a 9 ans, celui-ci lui demande depuis plus de deux ans de lui rembourser intégralement son argent qu’il a volé, mais en vain. C’est sur le terrain judiciaire que les deux hommes comptent désormais s’affronter.

Après plusieurs années, les deux hommes ne se sont pas rencontrés, ni échangés des mots. Mais le mardi 18 octobre 2022, lors de la réunion des députés de la majorité présidentielle dans la salle de conférence de l’hôtel Azimut à Bangui, ils se sont croisés brièvement pour la première fois. Mais c’était électrique. Les deux hommes ne se sont pas salués ni échangé des mots.

En effet, étant étudiant en master de physique à l’université de Bangui à l’époque, monsieur Fleury Junior Pabandji avait été élu Président du bureau exécutif de l’association nationale des étudiants centrafricains (ANECA). Il a recruté monsieur Héritier Doneng parmi ses agents de sécurité. C’était monsieur Doneng qui portait son sac de travail derrière lui. Mais un jour, sans prendre de précautions, monsieur Fleury Junior Pabandji avait mis dans son sac une somme de 2 millions de francs CFA.

En portant le sac de travail de monsieur Fleury Junior Pabandji ce jour, Doneng avait discrètement volé cet argent dans le sac et s’éclipse dans la nature. Depuis 2012 – 2013, monsieur Héritier Doneng s’est réfugié au Cameroun, fuyant son pays jusqu’à l’arrivée du Président Faustin Archange Touadera au pouvoir en 2016.

De retour au pays, l’homme milite dans le parti au pouvoir. En 2019, il avait créé une milice armée du régime dénommée « REQUIN ». Malgré son retour au pays, les deux hommes ne se sont pas rencontrés jusqu’en 2020 où monsieur Fleury Junior Pabandji devient lui aussi député de Bouar 1.

Après neuf ans des faits, le député Fleury Junior Pabandji ne compte pas laisser l’affaire. Il préfère désormais se revoir tous les deux devant la justice.

La Source: Corbeau News Centrafrique

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here