le gouvernement met en garde certaines ONG dont les activités sont douteuses

5
le gouvernement met en garde certaines ONG dont les activités sont douteuses
le gouvernement met en garde certaines ONG dont les activités sont douteuses

Africa-Press – CentrAfricaine. Grâce à la vigilance des forces de défense et de sécurité et suite aux investigations menées par les services de renseignement du pays, des appels suspects d’individus expatriés travaillant pour le compte de certaines organisations internationales ont pu être interceptés. Soucieux de préserver la quiétude des centrafricains, le gouvernement par la voix de son porte-parole, est sorti pour mettre en garde toutes les ONG ou organismes qui seraient tentés de pactiser avec les ennemies de la République.

La République Centrafricaine n’est pas une terre où n’importe qui peut venir et faire ce qui lui semble bon pour la déstabiliser. L’époque où les modifications de l’ordre politique, économique et social du pays se décidaient ailleurs et s’exécutaient par l’intermédiaire de soi-disant diplomates ou humanitaires accrédités dans le pays est révolue.

Aujourd’hui, le pays dispose d’un service de renseignements efficace et une armée prête à parer à toute éventualité. Selon des sources provenant des services de renseignement, plusieurs personnalités étrangères et notamment françaises qui travaillent dans des agences et organisations internationales entretiennent des conversations régulières et mènent des activités séditieuses avec les groupes armés en vue de déstabiliser le régime de Bangui.

Ces activités qui sont inadmissibles ont fait réagir le gouvernement qui par la voix de son porte-parole Docteur Serges Ghyslain Djorie a fait cette mise en garde.

« Si des organisations doivent venir travailler pour aider les centrafricains, cela doit se faire dans les règles de l’art. Les services de renseignement ont rapporté des faits selon lesquels des fonctionnaires des nations-unies, des personnels de certaines ONG seraient de connivence avec les ennemies de la RCA. Mais je tiens à les mettre en garde, nous restons vigilants et nous mettrons la main sur eux pour les traduire en justice s’ils continuent » a-t-il déclaré.

Il a par ailleurs appelé au sens du patriotisme des fils et filles du pays qui travaillent dans ces organisations afin de doubler de vigilance et de signaler toute activité douteuse que mèneront ces organisations car selon lui, les centrafricains n’aspirent qu’à la paix et ne tolèreront pas à quiconque voudrait mettre à mal leur quiétude.

La Source: Ndjoni Sango

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here