Manifestation populaire contre le contingent marocain de la Minusca à Obo

5
Manifestation populaire contre le contingent marocain de la Minusca à Obo
Manifestation populaire contre le contingent marocain de la Minusca à Obo

Africa-PressCentrAfricaine. Le contingent des casques bleu marocain de la Minusca déployés à Obo, dans l’extrême sud-est de la Centrafrique, est prié de quitter la ville sous 48 heures, selon un mémorandum remis jeudi au sous-préfet de la ville par des manifestants qui ont dénoncé leur attitude.

Ils étaient plus de 11 000 à manifester ce jeudi 29 juillet dans les rues d’Obo, chef-lieu de la préfecture de Haut-Mbomou pour dénoncer les « exactions commises lundi dernier par les casques bleus du contingent marocain de la Minusca déployés dans la ville.

La marche avait débuté à cinq kilomètres au nord de la ville d’Obo jusqu’au centre-ville, notamment à la place de la préfecture où un mémorandum avait été remis au sous-préfet de la ville.

Selon les manifestants, les Casques bleus marocains ont deux jours pour quitter définitivement la ville d’Obo. Selon eux, ce sont eux qui seraient à l’origine de la destruction d’une dizaine des magasins, des boutiques et de la mort de deux personnes, dont un soldat FACA, le lundi dernier.

Souvenez-vous, en 2017, à Bria, les populations avaient exigé le départ des Casques bleus marocains de la Minusca de la ville. Finalement, sept jours après la manifestation, les Marocains ont été retirés de la ville. Mais qu’en est-il pour la ville d’Obo ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here