la mosquée centrale de Bouzou détruite par les mercenaires russes et les soldats FACA

3
RCA : la mosquée centrale de Bouzou détruite par les mercenaires russes et les soldats FACA
RCA : la mosquée centrale de Bouzou détruite par les mercenaires russes et les soldats FACA

Africa-PressCentrAfricaine.  Les mercenaires russes de la société Wagner, appuyés par les soldats de l’armée nationale, ont fait à nouveau leur apparition mercredi dans le village Bouzou, situé entre la sous-préfecture de koui et la localité camerounaise de Ngaoui. Plusieurs habitations ont été détruites, dont la mosquée centrale du village.

Après leur premier carnage dans le village de Bouzou le mois d’août dernier, les mercenaires russes de la société Wagner n’ont pas hésité à retourner de nouveau dans le secteur. Ce mercredi 6 octobre, lors de leur patrouille dans les villages Sanguèrè, Tourwa, Sabewa

et Babba, ils ont fait une incursion musclée dans le village Bouzou, détruisant au passage plusieurs habitations et des bâtiment religieux, poussant les déplacés qui ont trouvé refuge au sein de la mosquée depuis la destruction de leur habitation au mois d’août dernier par les mercenaires russes de quitter précipitamment le lieu. Certains sont obligés de traverser la frontière pour se constituer réfugiée au Cameroun, d’autres ont tout simplement cherché à se retrancher dans des villages périphériques.

Selon un témoin qui a publié une vidéo sur les réseaux sociaux ce jeudi, il n’y a plus personne dans le village.

« En ce moment il n’y’a personne à Bouzou. Les mercenaires russes ont saccagé et détruit notre mosquée. Pour quelle raison ? Je ne sais pas. Peut-être ils veulent se battre avec Dieu parce qu’ils n’ont pas trouvé ce qu’il venait chercher à Bouzou »

, s’indigne le témoin.

Il y’a lieu de rappeler que le mois d’août dernier, les mercenaires russes de la société Wagner ont massacré une quarantaine des Peuls dans les villages de Bouzou, Sanguèrè, Tourwa, Sabewa et Babba, situées proche de la frontière avec le Cameroun. Le pouvoir de Bangui, de son côté, n’a pas réagi à de nombreux appels des parents des victimes.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here