le parti MLPC regrette la décision de la Minusca de suspendre ses opérations de déminage dans le nord-ouest

0
RCA : le parti MLPC regrette la décision de la Minusca de suspendre ses opérations de déminage dans le nord-ouest
RCA : le parti MLPC regrette la décision de la Minusca de suspendre ses opérations de déminage dans le nord-ouest

Africa-PressCentrAfricaine. Le mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC), dans un communiqué de presse diffusé ce vendredi 10 septembre 2021 se dit préoccupé par la décision de la Minusca, mission des nations unies pour la stabilisation en Centrafrique de suspendre ses opérations de déminage dans la région du nord-ouest, notamment dans les préfectures de la Nana-Mambéré, de l’Ouham-Péndé et de Lim-Pendé. La mission estime qu’elle a eu des obstacles dans ces travaux de déminage. Mais pour le Bureau Politique du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), tout en exprimant sa surprise et sa déception devant cette annonce incompréhensible, en appelle avec insistance aux plus hauts responsables de la MINUSCA, pour reconsidérer leur position afin de faire reprendre dans les plus brefs délais les opérations de déminage, dans l’unique but de sauver des vies humaines, déjà assez perdues en République Centrafricaine.

Ci-dessous l’intégralité du communiqué du MLPC… :

La Division de la Communication stratégique et de l’Information publique de la Mission Multidimensionnelle Intégrée pour la Stabilisation en République Centrafrique (MINUSCA) vient de porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale, au cours de sa conférence de presse hebdomadaire du 8 Septembre 2021, la suspension de ses opérations de déminage dans les régions de l’Ouham Péndé.

Or le recours aux mines traduit un changement du mode opératoire des groupes armés dont les victimes sont les populations civiles innocentes et les soldats des Forces armées centrafricaines mal équipées pour faire efficacement face à cette périlleuse et dramatique situation.

Le Bureau Politique du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), tout en exprimant sa surprise et sa déception devant cette annonce incompréhensible, en appelle avec insistance aux plus hauts responsables de la MINUSCA, pour reconsidérer leur position afin de faire reprendre dans les plus brefs délais les opérations de déminage, dans l’unique but de sauver des vies humaines, déjà assez perdues en République Centrafricaine.

La protection des populations civiles, jusqu’à preuve du contraire, fait partie des priorités du mandat de la MINUSCA en Centrafrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here