témoignage d’une victime des mercenaires russes capturée dans la localité de Baboua, au Nord-ouest

3
RCA : témoignage d’une victime des mercenaires russes capturée dans la localité de Baboua, au Nord-ouest
RCA : témoignage d’une victime des mercenaires russes capturée dans la localité de Baboua, au Nord-ouest

Africa-PressCentrAfricaine.  Depuis plus de trois mois, les mercenaires de Wagner et les soldats FACA mènent des opérations de ratissage contre les rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) dans les préfectures de l’Ouham-Péndé et de la Nana-Mambéré. Plusieurs civils ont été capturés et tués, d’autres transférés à Bangui et présentés par les autorités comme des mercenaires rebelles. L’un d’entre eux que nous considérons comme un miraculeux témoigne sur les réseaux sociaux.

« À l’heure actuelle, certaines personnes pensent que la guerre de la Centrafrique c’est une guerre politique. « ZÉRO »! Ce n’est pas une guerre politique. Jusqu’à l’heure actuelle ou les Russes sont arrivés en Centrafrique, c’est une guerre tribale, c’est une guerre religieuse!!! Sans vous mentir », assure dans un premier temps la victime avant de nous informer qu’il est né en Centrafrique, mais grandi au Cameroun.

D’après lui, le mardi 2 mars 2021, il faisait le trafic avec sa moto sur un chantier minier dans la localité de Bira, vers Aba, à une centaine de kilomètres de Bouar, chef-lieu de la préfecture de la Nana-Mambéré. À sa grande surprise, il a été interpellé quand il roulait avec sa moto par les mercenaires russes de la société Wagner et les soldats FACA. Ils l’ont fouillé et confisqué une somme de 400 000 francs CFA.

« Comme je vous le dis, tout ce qu’ils ont trouvé sur moi, même le téléphone, ils l’ont confisqué. Donc ils m’ont agressé totalement. Nous étions huit, et que des musulmans »

.

Après, ils nous ont amené au village Bondiba, où nous avions passé la nuit.

« La nuit, un muscle était venu sur nous torcher sur moi en disant que je suis rebelle. Il me connaît très bien sur les barrières. Après il est reparti

», témoigne la victime.

Par la suite, on les a amenés à Abba ou ils ont passé deux jours sur place avant de les amener à Bouar. Mais avant d’arriver à Bouar, les mercenaires russes et les FACA ont croisé sur la route de gallo trois personnes sur une moto. Ils les ont arrêtés simplement parce que ce sont des musulmans.

Arrivée à Bouar, les Russes disaient qu’ils sont en train de mener leur enquête. Durant plusieurs heures, ils sont revenus prendre quatre individus, choisis à la volée parmi nous pour aller les tuer. C’est fait en toute impunité!

Par la suite, les Russes les ont amenés à la gendarmerie pour nécessité d’enquête. Mais sur place, les gendarmes ont aussi refusé de les auditionner sur le défaut de la présentation de carte nationale d’identité, mais plutôt sur leur implication dans la rébellion.

« On a passé une semaine sans manger ni boire. Dieu était avec nous. Par coup de chance, on a trouvé les FACA qui sont enfermés à la gendarmerie. L’un d’eux nous a donné son téléphone portable. C’était comme ça on a commencé à appelé nos parents qui sont arrivés, ils ont pris l’initiative de négocier »

.

D’après lui, les Russes ont détourné en tout quatre motos des gens qu’ils les ont arrêtés. Et son père a négocié avec 700 000 francs CFA pour sa libération. En plus de ses 400 000 francs CFA confisqués.

Heureusement pour nous, nous sommes tous libérés, mais ça ne s’arrête pas. Les Russes continuent d’arrêter les musulmans pour rien dans des villages, on faisant croire qu’ils sont des rebelles.

Rappelons que le parquet général avait annoncé que les soldats FACA et leurs alliés russes et rwandais, lors de leurs offensives et ratissages dans les chantiers miniers dans les sous-préfectures de « Aba» et de « NIEM », dans la préfecture de la NANA-MAMBÉRÉ que monsieur Mahamat alias général BOBO, IBRAHIM ABAKAR alias colonel « AL KANTO », DOCTERNEY- MAKA et MAHAMAT AROUN ont été arrêtés le 26 mars et le 5 avril 2021. Ils ont été présentés comme les chefs de 3R, mais l’affaire n’a pas tardé à être démentie par le 3R.

Par cette méthode d’arrestation des simples citoyens, les mercenaires de Wagner

On fait croire aux autorités que les individus arrêtés seraient des rebelles.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here