vers la création d’une police environnementale avec l’appui de l’EUAM

1
vers la création d’une police environnementale avec l’appui de l’EUAM
vers la création d’une police environnementale avec l’appui de l’EUAM

Africa-Press – CentrAfricaine. Dans le souci de renforcer les mécanismes de la protection de l’environnement en République centrafricaine visant à lutter contre le réchauffement climatique, le gouvernement et ses partenaires dont la Mission de Conseil de l’Union européenne (EUAM), projettent de créer une police environnementale.

C’est un projet qui est assorti d’une décision prise par le gouvernement centrafricain à travers un décret d’interdire l’importation et l’usage des sachets en plastique. Il s’agit de renforcer les mécanismes relatifs à la question environnementale en République centrafricaine.

Au cours d’un café média tenu à son siège à Bangui, le Chef de mission de l’EUAM, José Marques Dias, a présenté les biens fondés de la mise en place de cette brigade de la police environnement pour aider le pays dans sa lutte contre le changement climatique.

En prenant aux médias le mandat renouvelé de la Mission de conseil de l’Union européenne avec des objectifs bien définis dont l’appui multiforme aux forces de sécurité intérieure (FSI), la question environnementale fait partie des volets d’appui au gouvernement centrafricain.

En évoquant la mission assignée à cette police environnementale, José Marques Dias, a souligné qu’il ne s’agit pas pour ce projet de créer une nouvelle police centrafricaine. C’est une brigade de police dédiée à la question environnementale, créée à partir de l’existant, dont éléments déjà opération de la police centrafricaine, à la demande du gouvernement.

Source: Ndjoni Sango

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here