WAGNER en Centrafrique : des similitudes troublantes entre la propagande de l’EX URSS et celle des sociétés militaires privées russes

5
WAGNER en Centrafrique : des similitudes troublantes entre la propagande de l’EX URSS et celle des sociétés militaires privées russes
WAGNER en Centrafrique : des similitudes troublantes entre la propagande de l’EX URSS et celle des sociétés militaires privées russes

Africa-PressCentrAfricaine. La présence des SMP russes en Centrafrique n’est plus à prouver, de même que les exactions qu’elles commettent sur la population et les forces armées locales. Mais en observant d’un peu plus près leurs méthodes, on peut vite s’apercevoir qu’elles sont historiquement bien connues, et bien retranscrites.

Durant la période de l’URSS, et jusqu’à sa chute, l’Union Soviétique a largement utilisé la propagande afin de maitriser l’ensemble de son territoire, notamment dans ses pays satellites du bloc de l’Est. Cette propagande appartenait à un système bien pensé et extrêmement bien organisé.

Le système de propagande soviétique reposait sur un contrôle total des médias, comme la presse, la radio et la télévision. Mais aussi sur des domaines tels que l’histoire. En effet, l’URSS avait mis en place l’enseignement de l’histoire russe, ou du moins de sa version choisie de l’histoire, afin de contrôler les esprits des populations habitant dans les pays sous son contrôle. De plus, l’URSS avait axé sa propagande sur une idéologie bien définie, qui consistait à se présenter comme le pays « sauveur » des autres, luttant pour la paix et la coopération des pays, contre un Occident qui souhaitait la guerre et la domination des autres peuples.

Mais en réalité, cette propagande cachait un pouvoir politique totalitaire, cherchant à contrôler l’ensemble des pays satellites comme des vassaux de son pouvoir. Elle souhaitait uniquement dominer un maximum de pays afin de répandre largement son idéologie.

Aujourd’hui, on peut observer de nombreuses similitudes avec la présence de SMP russes à travers le monde, et notamment avec la SMP WAGNER en RCA.

On peut noter la volonté de présenter la Russie comme le pays venant au secours de la Centrafrique, alors qu’en réalité ces sociétés militaires privées commettent de nombreuses exactions, des massacres et des pillages contre la population.

On le note également dans la présentation qu’elle fait des autres pays étrangers. En effet les mercenaires de WAGNER n’ont de cesse de présenter les pays partenaires de la Centrafrique, qui contribuent aux effectifs de la MINUSCA ou l’EUTM-RCA, comme des pays ayant des intérêts cachés en Centrafrique et ne cherchant qu’à exploiter le pays.

Dans la réalité, on voit bien que les mercenaires russes ont pris le contrôle des mines, des douanes. Ils exportent sans retenue les ressources de la Centrafrique et gagnent beaucoup d’argent, au détriment de la population.

Enfin, tous les centrafricains remarquent bien la présence russe dans les médias locaux. On pourrait citer comme exemple la radio Lengo Songo, ou encore le journal Ndjoni Sango, dont tout le monde connait les contacts fréquents avec des responsables russes et les pots de vin que ces médias reçoivent en contrepartie d’un discours bienveillant dans leurs colonnes. Cette ingérence dans les médias locaux fait clairement référence aux techniques de propagande utilisées par l’URSS lors de la Guerre Froide.

La SMP WAGNER a bien appris sa leçon d’histoire russe et continue d’appliquer la même méthode. Elle cherche à réinstaller un système qui a eu pour conséquence l’effondrement de tous les pays sous domination soviétique. Il semblerait que, malheureusement, le même sort attende la Centrafrique. La population est manipulée par la Russie et sa société mercenaire Wagner, perdant peu à peu de son indépendance.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here