assistance de « Wali mo Londo » aux veuves et orphelins des militaires morts au front

19
assistance de « Wali mo Londo » aux veuves et orphelins des militaires morts au front
assistance de « Wali mo Londo » aux veuves et orphelins des militaires morts au front

Africa-Press – CentrAfricaine. En vue d’échanger avec les veuves et orphelins des militaires tombés sur le front afin de s’enquérir de leur situations sociale, l’association Wali mo Londo a rencontré le 27 juin au siège de l’OFCA à Bangui, l’association des veuves et orphelins des militaires de Centrafrique.

Durant les crises sécuritaires qui ont secoué la République centrafricaine, plusieurs militaires déployés sur le terrain avaient perdu la vie, laissant derrière eux, des veuves et orphelins.

Mais les conditions de vie de certains sont parfois déplorables en ce qui concerne leur prise en charge. C’est pour cette raison, que l’association Wali mo Londo a pris l’initiative de rencontrer leur association afin d’échanger sur comment pallier à leurs problèmes.

Selon Sidoine Makanda, coordonnatrice de l’association Wali mo Londo, les veuves se sont plaint après le décès de leurs conjoints, d’où l’importance de les rencontrer : « Nous nous sommes rapprochés de ces veuves et orphelins afin de faire un travail de fond et de les accompagner dans toutes les démarches qu’ils souhaitent entreprendre. Cela se fait au niveau de la présidence, du gouvernement et de la défense afin de trouver des palliatifs à leurs problèmes. Car, ces personnes rencontrent des difficultés au quotidien, mais il n’y a vraiment pas un mécanisme de suivi pour leur soutenir. Donc, à partir de maintenant, nous allons mettre le train en marche afin de les accompagner dans leur démarche administrative », a-t-elle affirmé.

Pour madame Odette Dongoué-Nana, présidente de l’AVOMCA, cette initiative est la bienvenue et répondra aux besoins de nombreuses veuves qui souffrent au quotidien : « Cette rencontre a permis à ces femmes de poser des questions et d’exprimer leurs besoins pour se libérer de ce qu’elles ont enduré après le décès de leurs époux. Ce qui est un sujet de satisfaction. Ces besoins sont entre et autres, les pensions, d’autres ont parlé de recrutement de leurs enfants dans l’armée, au remplacement de leurs défunts pères. Et grâce à l’initiative mise en place par l’association Wali mo Londo. Je pense que ces veuves et orphelins des militaires seront enchantés lorsque leurs soucis exprimés soient pris en compte », a-t-elle déclaré.

Il faut rappeler qu’une remise des kits constitués des produits vivriers de premières nécessités et autres paquets ont été remis aux veuves et orphelins de l’association qui ont été identifiés en attendant le processus des démarches administratives de leur situation.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here